Energie verte : Pourquoi Google investit-il dans l’énergie renouvelable ?

L’énergie est un besoin fondamental aussi bien pour les populations que pour les entreprises et industries. Lorsqu’on est une entreprise, et pas la moindre, le besoin est d’autant plus élevé, car plus on a d’infrastructures, plus on a un besoin croissant d’énergie.

Cependant, les objectifs de réduction du taux de carbone émis et donc de préservation de l’environnement poussent de plus en plus de consommateurs à opter pour les énergies renouvelables.

C’est le cas de Google qui, depuis des décennies, ne cesse de conclure des contrats d’achat d’énergies renouvelables, aussi bien solaire qu’éolienne.

Notez que ces achats d’énergie verte s’effectuent au sein d’une zone qui comprend les États-Unis, l’Europe et le Mexique.

Google est le plus gros acheteur d’énergie renouvelable au monde

Sans énergie, rien ne saurait fonctionner dans une entreprise. Pour le géant californien Google, l’objectif est donc de parvenir à une alimentation effective entièrement neutre en matière d’émissions de carbone. Cela voudrait dire que ses bureaux et datacenters seraient alimentés en exclusivité par des fermes solaires et éoliennes, et ce, tous les jours de l’année.

L’atteinte de ce but a incité l’entreprise à signer une cinquantaine de partenariats pour acheter de l’énergie renouvelable sur le long terme et ainsi financer des projets dans l’éolien et le solaire. Le point de tous ces achats massifs d’énergie fait aujourd’hui de Google la première entreprise acheteuse d’énergie renouvelable au monde.

Google dans l’atteinte de son objectif

Les accords énergétiques ont bien évidemment porté des fruits : depuis 2007, Google s’affiche comme neutre en carbone. Déjà en 2017, la firme annonçait avoir racheté autant d’énergies renouvelables qu’elle en utilise à l’échelle mondiale pour faire fonctionner ses centres de données et ses bureaux.

Depuis 2017 donc, la totalité des centres de données de Google est alimentée par de l’électricité issue des énergies renouvelables (solaire et éolienne).

Les datacenters de Google sont énergivores

À chaque recherche sur le moteur de recherche Google, à chaque page actualisée sur les comptes Gmail, à chaque vidéo téléchargée sur YouTube… de l’énergie est utilisée. Les activités toujours en croissance avec l’explosion de la demande des consommateurs dans le monde entier entraînent un haut degré d’exigence énergétique de l’entreprise.

Il est à savoir que la grande partie de la consommation énergétique du moteur de recherche s’effectue dans ses vastes centres de données. Ceux-ci nécessitent en effet des infrastructures qui consomment quasiment autant d’énergie pour des besoins annexes à l’informatique comme le refroidissement ou la conversion de courant que pour alimenter les serveurs.

Notez que l’ensemble des infrastructures de Google consomme environ 5,7 térawatts-heures par an, soit à peu près l’équivalent d’une ville comme San Francisco (865 000 habitants). Des datacenters extrêmement gourmands en énergie donc, d’où la nécessité permanente pour la firme d’étendre son parc.

Google s’achète une image de bon élève

Jouir d’une excellente réputation est indispensable pour toute entreprise qui vise à s’imposer auprès du public. Google l’a bien compris : en voulant réduire son impact environnemental, la firme s’achète une image de bon élève.

Ses nombreux investissements au fil de la décennie lui permettent non seulement de se faire connaitre dans le monde, mais aussi d’entretenir son image. L’atteinte de son objectif, c’est-à-dire, compenser 100 % de sa consommation électrique en achetant l’équivalent en énergie renouvelable, y compris l’électricité utilisée pour alimenter Google Cloud, le propulse au premier rang des consommateurs d’énergie verte.

Pour atteindre une si bonne note, Google a investi de l’argent. Et pas qu’un peu ! Dès 2010, la firme américaine s’est engagée à injecter 2,5 milliards de dollars soit 2,1 milliards d’euros dans des projets d’énergies renouvelables. Elle a par exemple acheté 114 mégawatts à un parc éolien de l’Iowa en 2010. Trois ans plus tard, la firme continuait ses investissements en ajoutant 100,8 mégawatts d’énergie éolienne d’un parc du comté de Mayes, dans l’Oklahoma.

Autres articles sur les énergies renouvelables

Amorcer correctement la transition énergétique d’une entreprise

La modification de l’impact énergétique d’une société est un travail prenant qu’il faut réaliser avec minutie dans le but d’atteindre le niveau commun souhaité. Cependant, il n’est pas toujours simple de savoir par où commencer, notamment lorsque vous ne possédez pas de connaissances spécifiques en la matière. Voici quelques astuces afin de faciliter la transition énergétique de votre entreprise.

Lorsque vous avez compris et intégré les raisons pour lesquelles il est préférable de passer à l’énergie verte, il est alors nécessaire d’effectuer un bilan des éléments à changer au sein de votre structure professionnelle. Pour cela, il est primordial de constituer un état des lieux complet de vos locaux, ainsi que des pratiques énergétiques de l’entreprise. Ce bilan permet de comprendre le fonctionnement énergétique de la société, mais également de définir les attentes en réfléchissant sur le plan à mettre en place pour atteindre ces dernières. L’optimisation et la réduction de la consommation d’énergie se fera alors à l’aide d’actions quotidiennes prévues en amont.

Ce plan d’action doit être conçu en prenant en compte les besoins, mais aussi les possibilités de la structure professionnelle. Il est important de concevoir des propositions et des solutions réalisables qui se basent sur les moyens réels existants au sein de l’entreprise. Par exemple, pour une société possédant un grand nombre de déplacements à sa charge, il est intéressant de proposer une indemnité kilométrique pour les salariés utilisant un vélo. Cependant, cette solution n’aura qu’un faible impact sur une entreprise nécessitant peu de déplacements, il faudra donc opter pour d’autres modifications.

Enfin, dans le but de réaliser une transition énergétique durable, il est important de se baser sur le long terme en faisant participer chaque membre de la structure professionnelle. En effet, pour que cela fonctionne, il est nécessaire que tous les partis participent à ce mouvement. Il est capital de parler aux employés de leur façon de travailler et des améliorations à apporter à cette dernière comme le tri de déchets et l’utilisation de matériels polluants. Le moindre acte au sein de la société possède un impact sur la transition énergétique

Actualités des entrepreneurs
Les derniers articles par Actualités des entrepreneurs (tout voir)
Dossiers à la une
Publicitéspot_img
Actualités
Advertismentspot_img
à la une

Comprendre l’affacturage en 4 points

Dans une entreprise, il n'est pas rare de se retrouver face à des problèmes de trésorerie en raison de retards de paiement ou de...

Top 50 des idées rentables pour investir au Congo-Kinshasa

Le Congo-Kinshasa est une terre débordante de richesses et d’opportunités. Mais, sans un certain degré d’expertise, il est difficile d’en jouir pleinement. Voilà pourquoi...

Le téléphone le plus puissant du monde : Asus ROG Phone 3 smartphone hallucinant !

Après avoir passé le test du centre chinois de certification des équipements de télécommunication, le téléphone Asus ROG Phone 3 est sur le point...

Liste des Top 10 des téléphones mobiles les plus chers du monde disponibles sur le marché

10 téléphones mobiles les plus chers du marché En quelques années, les téléphones portables se sont imposés comme des indispensables de la vie courante et prennent...

Top 3 des sites pour acheter des followers Twitch

Twitch figure aujourd’hui parmi les réseaux sociaux les plus utilisés. Cette plateforme collaborative américaine permet de diffuser et de regarder des créations vidéo. La plateforme...
Advertismentspot_img