in

Energie verte : Pourquoi Google investit-il dans l’énergie renouvelable ?

Pourquoi Google investit autant dans l’énergie renouvelable ?

Énergie verte Google : Pourquoi Google investit-il dans l’énergie renouvelable ?
Énergie verte Google : Pourquoi Google investit-il dans l’énergie renouvelable ?

L’énergie est un besoin fondamental aussi bien pour les populations que pour les entreprises et industries. Lorsqu’on est une entreprise, et pas la moindre, le besoin est d’autant plus élevé, car plus on a d’infrastructures, plus on a un besoin croissant d’énergie.

Cependant, les objectifs de réduction du taux de carbone émis et donc de préservation de l’environnement poussent de plus en plus de consommateurs à opter pour les énergies renouvelables.

C’est le cas de Google qui, depuis des décennies, ne cesse de conclure des contrats d’achat d’énergies renouvelables, aussi bien solaire qu’éolienne.

Notez que ces achats d’énergie verte s’effectuent au sein d’une zone qui comprend les États-Unis, l’Europe et le Mexique.

Google est le plus gros acheteur d’énergie renouvelable au monde

Sans énergie, rien ne saurait fonctionner dans une entreprise. Pour le géant californien Google, l’objectif est donc de parvenir à une alimentation effective entièrement neutre en matière d’émissions de carbone. Cela voudrait dire que ses bureaux et datacenters seraient alimentés en exclusivité par des fermes solaires et éoliennes, et ce, tous les jours de l’année.

L’atteinte de ce but a incité l’entreprise à signer une cinquantaine de partenariats pour acheter de l’énergie renouvelable sur le long terme et ainsi financer des projets dans l’éolien et le solaire. Le point de tous ces achats massifs d’énergie fait aujourd’hui de Google la première entreprise acheteuse d’énergie renouvelable au monde.

Google dans l’atteinte de son objectif

Les accords énergétiques ont bien évidemment porté des fruits : depuis 2007, Google s’affiche comme neutre en carbone. Déjà en 2017, la firme annonçait avoir racheté autant d’énergies renouvelables qu’elle en utilise à l’échelle mondiale pour faire fonctionner ses centres de données et ses bureaux.

Depuis 2017 donc, la totalité des centres de données de Google est alimentée par de l’électricité issue des énergies renouvelables (solaire et éolienne).

Les datacenters de Google sont énergivores

À chaque recherche sur le moteur de recherche Google, à chaque page actualisée sur les comptes Gmail, à chaque vidéo téléchargée sur YouTube… de l’énergie est utilisée. Les activités toujours en croissance avec l’explosion de la demande des consommateurs dans le monde entier entraînent un haut degré d’exigence énergétique de l’entreprise.

Il est à savoir que la grande partie de la consommation énergétique du moteur de recherche s’effectue dans ses vastes centres de données. Ceux-ci nécessitent en effet des infrastructures qui consomment quasiment autant d’énergie pour des besoins annexes à l’informatique comme le refroidissement ou la conversion de courant que pour alimenter les serveurs.

Notez que l’ensemble des infrastructures de Google consomme environ 5,7 térawatts-heures par an, soit à peu près l’équivalent d’une ville comme San Francisco (865 000 habitants). Des datacenters extrêmement gourmands en énergie donc, d’où la nécessité permanente pour la firme d’étendre son parc.

Google s’achète une image de bon élève

Jouir d’une excellente réputation est indispensable pour toute entreprise qui vise à s’imposer auprès du public. Google l’a bien compris : en voulant réduire son impact environnemental, la firme s’achète une image de bon élève.

Ses nombreux investissements au fil de la décennie lui permettent non seulement de se faire connaitre dans le monde, mais aussi d’entretenir son image. L’atteinte de son objectif, c’est-à-dire, compenser 100 % de sa consommation électrique en achetant l’équivalent en énergie renouvelable, y compris l’électricité utilisée pour alimenter Google Cloud, le propulse au premier rang des consommateurs d’énergie verte.

Pour atteindre une si bonne note, Google a investi de l’argent. Et pas qu’un peu ! Dès 2010, la firme américaine s’est engagée à injecter 2,5 milliards de dollars soit 2,1 milliards d’euros dans des projets d’énergies renouvelables. Elle a par exemple acheté 114 mégawatts à un parc éolien de l’Iowa en 2010. Trois ans plus tard, la firme continuait ses investissements en ajoutant 100,8 mégawatts d’énergie éolienne d’un parc du comté de Mayes, dans l’Oklahoma.

 

Autres articles sur les énergies renouvelables

Facebook Comments Box
Actualités des entrepreneurs

Written by Actualités des entrepreneurs

Accros de l'information sur internet,, suivez l’actualité des entreprises sélectionné et traité avec soin. Je suis passionné par le seo, Référencement Google, moteurs de recherche,  l'entreprenariat, les nouvelles technologies, technologies du Web, digitale. Vous pouvez proposer des news professionnelles en nous adressant une demande via le formulaire de contact. Nous publions toutes les informations chaudes ; que vous nous apporterez avec un texte nouveau . Au plaisir de partager vos contenus.

Les 5 plus grandes fortunes de France

Les 5 plus grandes fortunes de France

Le polyhandicap : causes, symptômes et les traitements nécessaires

Le polyhandicap : causes, symptômes et les traitements nécessaires