Top 50 des idées rentables pour investir au Congo-Kinshasa

Le Congo-Kinshasa est une terre débordante de richesses et d’opportunités. Mais, sans un certain degré d’expertise, il est difficile d’en jouir pleinement. Voilà pourquoi nous vous proposons 50 idées rentables pour investir dans ce pays.

Ces opportunités prennent en compte une multitude de secteurs et concernent des ressources de toutes sortes.

La télécommunication, source de revenu importante du Congo-Kinshasa

La télécommunication permet la circulation des informations à grande vitesse et à moindre coût. Elle permet de faire fi des distances et d’agir plus efficacement. Le Congo-Kinshasa, conscient de la valeur des TIC, y accorde une place spéciale. Ainsi, elles représentent 46,3 % du PIB congolais. Le secteur des services est donc particulièrement propice aux investissements.

Les possibilités du secteur agricole

La population congolaise avoisine les 80 millions d’habitants. L’État a donc choisi d’accorder une place spéciale à l’agriculture. En cultivant la terre, le Congo-Kinshasa prend en charge la majorité de ses besoins alimentaires. Il produit également d’autres plantes à fins industrielles et médicinales.

Les cultures vivrières

Ce sont des cultures ayant pour but de nourrir la population. Il s’agit par conséquent d’un investissement plutôt sûr. Il s’agit essentiellement :

  • du blé ;
  • du sorgho ;
  • de l’haricot ;
  • du niébé ;
  • du taro ;
  • de la patate douce ;
  • du soja ;
  • du maïs ;
  • du manioc ;
  • de l’arachide ;
  • de la banane plantain.

Les produits cultivés sont peu coûteux et faciles à produire en grande quantité.

Les cultures de rente

Tous les pays n’ont pas la chance de posséder un sol aussi fertile. C’est pourquoi le Congo a choisi de se tourner également vers les cultures de rente. Elles sont cultivées, puis vendues à des pays étrangers. Il s’agit :

  • du thé ;
  • du coton ;
  • du palmier à huile ;
  • de l’hévéa ;
  • de la canne à sucre ;
  • du tabac.

Les relations internationales du Congo sont plutôt stables. Miser sur la culture de rente est une bonne option.

Les plantes médicinales, un domaine en pleine expansion

La majorité des plantations congolaises sont dédiées aux cultures vivrières et de rentes. Néanmoins, un nouveau type de culture a récemment fait son apparition : les plantes médicinales. Ce sont des plantes ayant des vertus singulières et pouvant être utilisées en médecine. Nous pouvons citer ;

  • la pervenche de Madagascar ;
  • le pois carré africain ;
  • l’armoise ;
  • le Moringa ;
  • le Margousier ;
  • le Mfumbwa ;
  • le Curcuma.

Cette initiative est plutôt récente. Il serait donc propice d’investir tant que le projet est embryonnaire.

Le potentiel minier et géologique du Congo-Kinshasa

Le sol congolais regorge de matières premières. Il dispose d’une quantité étonnamment élevée de matériaux à la fois rares et précieux. Nous pouvons citer :

  • le cobalt ;
  • l’or ;
  • le diamant ;
  • le zinc ;
  • le lithium ;
  • l’uranium ;
  • le cuivre ;
  • le tungstène ;
  • l’étain ;
  • le manganèse ;
  • le plomb ;
  • l’argent ;
  • le pétrole.

La quantité de matériaux ne cesse de prendre de la valeur avec le temps. Ce type d’investissement se révèle très rentable sur le long terme.

Les différentes possibilités industrielles

Le Congo-Kinshasa dispose d’une variété de produits bruts. Conscients de son potentiel, plusieurs industriels s’y sont implantés. Ils produisent différents matériaux tels que :

  • le ciment ;
  • le papier ;
  • le tabac ;
  • le textile ;
  • le cuir ;
  • le charbon ;
  • le plastique.

Ce secteur est déjà développé. Néanmoins, il y a toujours de la place pour de nouveaux investisseurs.

Le secteur touristique

Le Congo est un pays très urbanisé. Cependant, il a su garder un certain degré de naturalité. Ainsi, il propose une diversité de forêts et de lieux naturels. Le Congo-Kinshasa est également une nation à l’histoire riche et marquante. Certains lieux gardent encore les marques de moments déterminants pour l’Afrique toute entière.

Le secteur routier et des transports

La révolution urbaine se poursuit. Le nombre de moyens de transport augmente, et les routes actuelles ne suffisent plus. Plusieurs entreprises sont actuellement en pleine construction et certaines sont ouvertes aux investissements externes. Selon les conditions, il pourrait s’agir d’une offre intéressante.

Les secteurs de l’eau et de l’électricité

L’eau est indispensable à la survie d’un individu. Sa production est essentielle et valorisée. L’électricité intervient dans la mise en marche de la quasi-totalité des instruments technologiques. Il s’agit par conséquent de l’investissement sûr par excellence.

 

Actualités des entrepreneurs
Les derniers articles par Actualités des entrepreneurs (tout voir)