Google Energie renouvelable 2030 : le Green It est il possible ?

Google Energie renouvelable 2030 : Google vise le zéro carbone en 2030

L’humanité est en danger ! Le dire n’est pas être alarmiste, mais plutôt réaliste. Les activités humaines, notamment celles des grandes entreprises ont de réels impacts sur la qualité de notre environnement.

Heureusement que les choses commencent à bouger. En effet, le géant du numérique Google s’est engagé à atteindre en 2030, l’objectif zéro carbone. Utopie ou cela est-il vraiment possible ? Cet article vous donne plus de détails sur la question.

Google Energie renouvelable 2030, qu’est-ce que c’est ?

Europe, Afrique, Asie, Océanie, Amérique, aucune région du monde n’est épargnée. Que ce soit la forêt amazonienne qui brûle au Brésil, les feux de brousse qu’a connus l’Australie en 2019-2020 ou l’ouragan Katrina en 2005 qui a dévasté les États du Mississippi, de l’Alabama et de la Louisiane aux États-Unis, les conséquences désastreuses du réchauffement climatique sont légion.

Conscient qu’il faut donc des actions concrètes pour sauver la planète, Google s’est engagé à être l’une des grandes entreprises porte-étendard de la lutte environnementale.

« Google Energie Renouvelable 2030 » est un projet de Google dont le but est de faire de cette entreprise, la première grande à opérer sans carbone d’ici 2030 : 24 h/24, 7 j/7.

En effet, Google ambitionne de développer de nouvelles technologies de production et de stockage d’énergie sans carbone afin de réduire l’impact environnemental de l’infrastructure cloud. Pour cela, le géant de la recherche numérique envisage d’accroitre sa collaboration avec les gouvernements, les producteurs d’énergie, les villes et bien d’autres acteurs.

De même, Google s’inscrit dans une démarche de soutien aux politiques publiques qui visent la protection de l’environnement et qui facilitent l’accès à une économie sans carbone. D’ici 2030, cette entreprise s’engage à produire cinq Gigawatts supplémentaires d’énergie propre (énergie solaire, éolienne) dans les zones industrielles.

Google vise le zéro carbone en 2030

Par ailleurs, le Google Energie renouvelable 2030 est une initiative qui vise à réduire la production de déchets issus des processus de gestion des serveurs et de l’infrastructure cloud.

À cet effet, Google promeut la réutilisation de ses matériaux, leur reconditionnement et leur recyclage. Google mise également sur la reforestation éclairée : planter des arbres afin d’éliminer les carbones déjà rejetés dans la nature.

En bref, à travers son projet Google Énergie renouvelable 2030, le géant Google veut, à l’instar d’une certaine Greta Thunberg, contribuer à la protection de notre patrimoine commun qu’est la terre.

Green It : Google vise le zéro carbone en 2030

Green It, éco-TIC, informatique durable ou encore informatique verte sont l’ensemble des techniques (écotechniques) dont le but est de réduire les impacts des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) sur l’environnement.

Google s’illustre déjà comme l’une des pionnières du Green It. Devenu neutre en carbone en 2007, le géant du Net a entrepris, dès 2010, la signature d’accords d’achats en énergie renouvelable. Mieux, il est l’une des plus grandes entreprises à atteindre en 2017 l’objectif 100 % d’énergie renouvelable pour ses activités. Google est par ailleurs le plus grand acheteur d’énergies renouvelables au monde.

Il ne fait alors l’ombre d’aucun doute qu’il est possible de concilier écologie et numérique : Google en est un exemple.

Importance d’une formation certifiante Green It

La part du numérique dans les émissions de gaz à effet de serre est colossale. Google est donc à encourager et à soutenir, au regard de ses efforts pour des services numériques performants et à la fois respectueux de l’environnement. Voulez-vous également virer au vert ?

L’idéal pour mettre en pratique le Green It est de suivre une formation certifiante Green It. À travers celle-ci, vous serez en mesure de faire de bons choix écolos tout en maintenant vos performances (pour les entreprises surtout).

À titre illustratif, vous pouvez d’ores et déjà à votre niveau participer à la réduction de l’impact des fermes de serveurs et data centers (usines de stockage de données très gourmandes en énergie). Comment ? En préférant les conversations téléphoniques à l’email, en utilisant un ordinateur portable qui consomme deux à quatre fois moins d’énergie qu’un PC de bureau et bien d’autres comportements sains pour limiter la pollution numérique.

Aujourd’hui plus que jamais, il faut non pas se contenter d’organiser des conférences sur le climat et faire des déclarations stériles, mais plutôt agir de façon concrète pour réduire l’empreinte écologique du numérique et surtout sauver notre planète. C’est certainement ce qu’a compris Google en innovant avec le projet Google Energie renouvelable 2030

Autres articles :

 

Actualités des entrepreneurs
Les derniers articles par Actualités des entrepreneurs (tout voir)