5G : Bouygues Telecom admet que le démarrage n’est pas bon

Le groupe français des télécommunications a présenté un bilan trimestriel solide et très satisfaisant, mais entaché par le mauvais démarrage de la 5 G.

Il a été forcé d’admettre que la technologie ne séduisait pas les Français et connaissait un lancement difficile, qualifiable de faux départ.

Le miracle de la 5G s’avère donc décevant, notamment pour son faible impact sur les marchés financiers.

Les investisseurs sont déçus par la 5G

La nouvelle génération de réseaux mobiles, on en parle depuis plusieurs années maintenant. À mesure que son lancement s’approchait, l’effervescence autour de la 5G grandissait, pour le meilleur et pour le pire.

Il y a évidemment eu beaucoup d’opposition et des débats importants sur la nécessité d’une telle technologie et de son impact écologique. Cependant, l’enthousiasme des investisseurs dominait et le cours des actions des grands groupes de télécommunications en témoignait.

Avec des plateformes en ligne comme Saxo Banque, les Français peuvent facilement investir en ligne sur de nombreux marchés. Ils peuvent donc profiter de l’augmentation des cours et ils n’ont pas manqué de surfer sur l’enthousiasme autour de la 5G. Ce faux départ les a donc beaucoup déçus aussi.

Bouygues Telecom mise sur la 5G industrielle

Pour rassurer tout le monde et relancer la 5G malgré un départ calamiteux, Bouygues Telecom a assuré ne pas avoir dit son dernier mot. Le lancement de cette technologie est laborieux, parce qu’il est progressif et contesté. La 4G avait été lancée sans faire autant de bruit. Elle n’avait pas connu la même opposition, mais elle n’avait pas non plus suscité les mêmes espoirs. Résultat, elle avait pu s’installer progressivement sans s’inquiéter.

La 5G porte avec elle plus d’espoirs, d’inquiétudes et de débats. Son lent développement est normal, mais il rencontre l’impatience de beaucoup d’investisseurs et de particuliers. Bouygues Telecom a donc tenu à les rassurer : l’arrivée de la 5G industrielle en 2023 donnera un coup d’accélérateur au nouveau réseau. Il deviendra alors rapidement incontournable en à peine plus d’un an.

Le nouveau réseau mobile pourrait effectivement représenter une excellente opportunité pour de nombreuses entreprises. Dans le secteur industriel, elle permettrait d’améliorer et d’accélérer l’automatisation des tâches. Surtout, grâce à la 5G, les robots industriels seront en mesure de collaborer plus efficacement. Leur réactivité face à un problème ou un imprévu pourra être coordonnée, permettant une réponse globale et beaucoup plus efficace.

Les Français ne s’intéressent pas à la 5G

Malgré tout, il faut bien admettre que la 5G rencontre une difficulté majeure contre laquelle il va être difficile de lutter : elle n’intéresse pas les Français. Voilà pourquoi elle représente seulement 1 % du trafic en France après plusieurs mois et un lancement en grande pompe soutenu par des campagnes de marketing intensif.

En fait, les vertus miraculeuses de la 5G ont été tellement vantées qu’elles en deviennent probablement incompréhensibles. Les Français sont satisfaits par une 4G déjà extrêmement performante. La puissance de la 5G est intéressante pour un usage massif au quotidien, notamment à travers les objets connectés. Or, les particuliers n’ont pas besoin d’une telle force de frappe pour gérer leur installation domotique. Voilà pourquoi la 5G industrielle aura sans doute plus de succès.

Fibre et 5G : une relation contradictoire

Un autre élément à prendre en compte, c’est la question de la puissance de la 5G et de son usage au quotidien. Le nouveau réseau sera beaucoup plus puissant que la fibre qui équipe actuellement les foyers des Français vivant en zones éligibles. Une situation similaire à l’arrivée de la 4G qui avait amené les Français à constater la faiblesse de leur réseau ADSL.

La différence, c’est que contrairement à l’ADSL, la fibre est encore relativement nouvelle pour la majorité des Français. Ses performances correspondent encore très bien à l’usage qu’ils en font et à leurs besoins. Comme toujours, de meilleures performances finissent par produire des besoins supérieurs. Quand on s’est habitué à télécharger un film en moins de 10 minutes, difficile de faire marche arrière.

Une fois de plus, la 5G semble un peu inutile, même si elle promet de télécharger un film en quelques secondes seulement. Une si grande vitesse devient difficile à concevoir et son intérêt n’est pas immédiatement perçu. Après tout, a-t-on réellement besoin de télécharger un film en quelques secondes plutôt que quelques minutes ? Les détracteurs de la 5G se sont saisis de la question.

Les arguments contre la 5G ont-ils fait mouche ?

Au-delà de toutes ces questions techniques qui expliquent assez bien le mauvais démarrage de la 5G, il y a aussi la farouche opposition de certains à son déploiement. La 4G n’avait pas rencontré une telle hostilité. Bien sûr, il y a le cliché absurde des illuminés qui brûlent des antennes et considèrent la 5G plus proche de la sorcellerie que de la simple science des télécommunications.

Cependant, il ne faudrait pas que cela empêche de voir le travail militant et beaucoup plus scientifique de certains opposants. Ce travail a sans doute un impact sur la perception de la 5G par le public. Notamment parce qu’il ne cesse d’interroger les conséquences écologiques d’un tel déploiement et pose la question de sa véritable utilité. Les Français semblent aussi se poser la question puisque seul le secteur industriel est vraiment intéressé par la 5G.

Autres Articles

Actualités des entrepreneurs
Les derniers articles par Actualités des entrepreneurs (tout voir)