Sécurité des infrastructures du cloud : comment se protéger en 2021 ?

Le cloud (nuage en français) représente un ensemble organisé de systèmes de stockage en ligne à distance.

Ce procédé requiert ainsi le déploiement de plusieurs outils et équipements, physiques et virtuels. C’est cet ensemble d’éléments permettant la mise en œuvre du cloud qui est désigné par le terme « infrastructures du cloud ».

Assurer leur sécurité est une nécessité incontournable pour garantir une meilleure qualité des services du cloud. Quelles sont les meilleures solutions à utiliser en 2021 ?

Équipements ou logiciels ?

La protection des infrastructures du Cloud passe par la combinaison d’outils physiques et virtuels, c’est-à-dire des équipements matériels et des logiciels. Mais à quel moment faire recours à l’un ou à l’autre ?

Le recours aux équipements pour la sécurité des infrastructures physiques du Cloud

Passer au Cloud, ce grand procédé de stockage en ligne, amène la majeure partie des utilisateurs à oublier qu’en réalité, toutes ces données sont en réalité stockées dans des serveurs et supports physiques, localisables et susceptibles de violation ou de destruction par l’action humaine ou par le fait d’une catastrophe naturelle. Il est d’ailleurs triste de constater que plusieurs accordent une grande importance à la protection virtuelle, mais néglige cet aspect physique qui n’est pas moins important.

En effet, la liste des différentes attaques possibles sur les sites physiques où sont situés les serveurs est longue. Mais nous pouvons citer entre autres : l’insertion d’un programme malveillant via un port d’entrée physique, le balayage de port afin de collecter des données sur l’hébergeur (structure fournissant le service de Cloud), le vol, le sabotage, la destruction, etc. Toutes ces actions visent à violer la confidentialité des données stockées.

C’est pour cette raison qu’il est important de faire recours à des dispositifs de sécurité garantissant l’inviolabilité des serveurs, disques de stockage et autres installations. Ces dispositifs sont classés en plusieurs catégories parmi lesquelles :

  • Les dispositifs de contrôle d’accès physique des personnes ;
  • Les dispositifs de surveillance ;
  • Les dispositifs de contrôle de l’environnement.

Même s’ils semblent difficiles à identifier, plusieurs acteurs comme Welcomr à Tours proposent des solutions complètes de gestion de la sécurité des sites physiques (accès, surveillance, contrôle, etc.) pour une meilleure sécurité du Cloud. Qu’en est-il alors de la protection de l’infrastructure virtuelle ?

Le recours aux logiciels pour la sécurité des infrastructures virtuelles du Cloud

Après avoir assuré la sécurité des infrastructures physiques, il vous faut désormais garantir l’inviolabilité de vos données virtuelles tout en gardant à l’esprit que les trois principes principaux en matière de sécurité des informations sont la disponibilité, la confidentialité et l’intégrité.

Avant d’en arriver aux logiciels à utiliser pour assurer la sécurité du Cloud, il convient au préalable de s’appesantir sur quelques menaces auxquelles le Cloud peut faire face. C’est ainsi que nous pouvons citer entre autres :

  • Le piratage de compte ; ce qui donne accès à la base de données ;
  • Les attaques par des logiciels malveillants ;
  • L’utilisation des clés de chiffrement à des fins malveillantes par un employé au sein de la structure ;
  • La fuite ou le piratage des données ;
  • Etc.
sécurité des infrastructures virtuelles du Cloud
sécurité des infrastructures virtuelles du Cloud

Il existe plusieurs formes de Cloud. Après avoir choisi la forme la plus adaptée pour vos besoins, il vous faut des logiciels capables de faire barrage aux différentes menaces citées plus haut.

Plusieurs logiciels se présentent comme solutions aux problèmes de sécurité du Cloud.

Le Top 4 des meilleurs logiciels en la matière est :

  • AVG : en plus de proposer une solution antivirus, il propose également des moyens de récupération de données, du backup ainsi qu’un ensemble de services annexes ;
  • NETSKOPE : tout en renforçant la sécurité du Cloud, cette solution quant à elle, agit dans la prévention de la perte des données ;
  • CIPHERCLOUD : en plus de la protection du Cloud, il est spécialisé dans la surveillance et la visibilité de ce dernier ;
  • HYTRUST : offre des solutions d’authentification, d’audit et d’autorisation pour l’environnement virtuel en entreprise ;

Que faut-il retenir sur la protection du Cloud en 2021 ?

La sécurité logicielle est importante, car la majeure partie des attaques de bases de données se fait de façon virtuelle. Nombreuses sont les structures utilisant un parking de matériel de clouding qui ont subi des attaques informatiques. La cause se situe dans l’insuffisance des barrières de sécurité mises en place pour l’accessibilité de l’infrastructure. Cette protection virtuelle ne suffit plus, car l’intégrité des informations stockées peut être mise à mal par des intrusions physiques dans les serveurs d’où la nécessité d’implémenter des solutions pour assurer leur inviolabilité et leur contrôle.

 

Autres articles

Actualités des entrepreneurs
Les derniers articles par Actualités des entrepreneurs (tout voir)