Safemoon, Dogecoin, Shiba Inu : faut-il investir dans les altcoins ?

Basé sur les protocoles de leurs modèles, les altcoins connaissent une forte progression depuis quelques mois.

A l’origine de cette crypto-vague, l’engouement de nouveaux investisseurs permet de rebattre les cartes de la finance virtuelle.

Mais peut-on espérer voir leur valeur décoller, on en discute tout de suite.

Investissements dans les altcoins : des devises prometteuses

Comme précisé précédemment, les altcoins reposent sur des protocoles préexistants. Que ce soit l’Ethereum pour le Dogecoin et le Shiba Inu ou encore Binance pour le Safemoon, ces systèmes de blockchain permettent d’assurer la traçabilité des transactions effectuées entre les différents détenteurs de jetons.

Cependant, elles se différencient bien souvent des précurseurs des devises virtuelles par leurs valeurs, tant financière qu’abstraite. En effet, on retrouve à la base de ces projets des intentions plus ou moins équivalentes. Parmi celles-ci, la volonté de rendre accessible les crypto-monnaies à tout à chacun fait partie des lignes directrices de la politique de chaque protocole. En pratique, cela se voit principalement au niveau des cours de ces nouvelles altcoins. A l’exception du Dogecoin dont la valeur oscille entre 0,25€ et 0,35€, ses cousines restent quant à elles plutôt en-dessous du symbolique centime.

Aussi, ces valeurs basses ont tendance à rassurer les investisseurs et le public non expérimenté. Cela permet aux personnes intéressés par les cryptomonnaies et le fonctionnement plus global des marchés financiers de s’exercer sereinement. En outre, certains utilisateurs soutiennent farouchement leur devise favorite. Car ce qui fait la force des altcoins, ce sont bien souvent leurs utilisateurs. Que ce soit sur les réseaux sociaux ou les forums de discussion, les nouvelles générations d’investisseurs s’échangent d’ores et déjà ces mini-jetons. Certains n’hésitent pas à miser sur les jetons Safemoon, notamment sur les plateformes de streaming ou dans le gaming. D’autres parient sur un décollage imminent du Dogecoin sur la Lune. Enfin, les anti-doge préfèrent quant à eux le Shiba Inu ou « doge killer ».

Si vous ne l’avez pas encore compris, ce qui alimente ces altcoins et leur succès est donc avant tout un engouement digital porté par les internautes. D’autres personnalités participent évidemment à ce développement. On pense notamment à l’influence explosive d’Elon Musk sur le Dogecoin, ou encore les nombreux partenariats promouvant tel ou tel jeton de la part de vidéastes et streamers.

En savoir plus sur comment miser sur les jetons Safemoon

Safemoon et autres altcoins : un investissement sûr ?

Lorsque les « experts » de la crypto-finance ont vu apparaître les jeunes altcoins, ils ont très rapidement crié à la crypto-blague ! En effet, certains signes peuvent parfois pousser à des prédictions négatives concernant le cours des devises. L’exemple le plus parlant reste actuellement le Dogecoin dont beaucoup d’investisseurs se méfient.

De fait, bien que la fulgurante évolution de son cours ait su séduire pléthore de nouveaux acheteurs, on craint encore que le marché du DOGE soit instable. Plusieurs facteurs influencent ces prédictions. D’abord, un « effet Musk » s’observe déjà depuis des années autour des crypto-monnaies. L’une de ses victimes avaient même été le Bitcoin, dont la seule évocation dans un tweet supposément négatif avait suffi à en faire sombrer le cours. A l’inverse, le Dogecoin semble être la coqueluche du milliardaire. Partageant tous deux aujourd’hui un certain caractère de meme, les tweets successifs de Musk sur le jeton à tête de chien ont suffi à faire flamber son prix. Ce que certains considèrent comme une « blague » encore à l’heure actuelle permettra pourtant de financer une mission spatiale signée SpaceX et nommée DOGE-1.

Cette entrée du DOGE dans la sphère financière se poursuit encore aujourd’hui. Les bourses virtuelles l’intègrent ainsi d’ores et déjà dans leurs transactions. Egalement, il est possible d’échanger ces jetons contre les devises classiques : dollar américain et canadien, mais aussi yuan. Une légitimation qui pourrait permettre au Safemoon, ou encore au Shiba Inu de s’élever eux aussi en fonction de leurs succès. Pourtant, on redoute encore et toujours l’effet de pump and dump, cette manipulation boursière dangereuse pour les investisseurs. Avec une poignée de portefeuilles principaux et ce, malgré le nombre astronomique de Dogecoins en circulation, il serait en effet possible pour ces comptes de modifier le cours du DOGE de façon artificielle et positive. De tels augmentations séduiraient massivement les investisseurs à qui l’on revendrait les jetons à prix fort.

Pour pallier ces dangers, les altcoins et leurs administrateurs s’organisent afin d’offrir le plus de sécurité et de transparence possible. A l’image du nom donné au Safemoon, la décentralisation et l’aspect collaboratif des protocoles se développent de plus en plus dans un souci de transparence. Grâce au développement des plateformes DEX, ou échanges décentralisés, chaque acteur d’une transaction devient également décideur au sein de ces plateformes. Ce fonctionnement vient notamment botter en touche les systèmes dits « centralisés » qui s’éloignent de plus en plus de l’ambition première des crypto-monnaies.

Autres articles

Actualités des entrepreneurs
Les derniers articles par Actualités des entrepreneurs (tout voir)