Les marchés financiers sont risqués : on vous explique pourquoi.

L’investissement en bourse est tout aussi attractif et rentable qu’il peut être risqué, en raison notamment des fluctuations quotidiennes inhérentes au marché financier.

C’est la raison pour laquelle il est tout à fait nécessaire de prendre conscience de ces différents risques, pour mieux les maîtriser et investir plus sereinement.

Toutes les formes d’investissement peuvent présenter des risques, plus ou moins élevés en fonction du degré de spéculation, et dont les plus fréquents seront présentés dans cet article.

Le risque de perte en capital

Le facteur qui peut très souvent intimider les particuliers et les rendre réticents à investir en bourse, est le risque de perte en capital, amplifié par les constances fluctuations du cours des actions cotées en bourse. Lorsque l’on parle de perte en capital, il peut s’agit de perte fictive ou de perte réelle.

Si les actifs perdent de leur valeur sur le marché financier, comme c’est le cas lors d’un krach boursier, la perte ne sera dans un premier temps que fictive, dans la mesure où l’investisseur détiendra toujours le même nombre d’actifs, et que leur valeur sera encore susceptible d’augmenter, ou de diminuer davantage.

C’est seulement dans le cas où l’investisseur déciderait de vendre les actifs qui ont perdu de leur valeur, qu’il enregistrera une perte réelle, laquelle correspondra à la différence entre la valeur de son investissement initial, et le prix auquel il aura vendu l’action.

Très souvent, l’investisseur sera tenté de vendre rapidement les actifs dont la valeur a chuté, pour échapper à une plus grande perte par la suite.

Le risque de change

Il arrive très souvent que les investisseurs achètent des actifs dans des devises étrangères. Dans ce cas, ils s’exposent automatiquement au risque de change, en raison du fait que la valeur des monnaies fluctue constamment en comparaison avec une autre.

Une devise pourra tout aussi bien prendre de la valeur comme être dévaluée entre l’achat et la revente d’un actif. Néanmoins, certaines devises sont connues pour être assez stables et ont peu de chance d’être dépréciée. D’autres encore sont sous-évaluées, et prendront certainement de la valeur.

Ainsi, acheter des actifs dans ces devises permettra de se protéger contre le risque de change, voire de tirer profit d’une hausse du taux de change.

Le risque d’inflation

L’inflation, définie comme l’augmentation générale et durable des prix à la consommation, est souvent perçue par les investisseurs comme un risque majeur en raison de la perte de valeur qu’elle entraîne sur le long terme, à la différence de la perte en capital qui intervient beaucoup plus soudainement et ne persiste pas dans le temps.

Cette inflation est directement connexe à une dépréciation monétaire, qui peut elle-même être la conséquence directe d’autres facteurs tels que le risque économique et conjoncturel, lié aux phases de croissance et de récession, ou encore le risque pays, qui peut se matérialiser par une instabilité financière ou politique au niveau national.

La seule manière d’échapper à ce risque inflationniste est d’investir dans des placements qui offrent un taux de rendement supérieur au taux de l’inflation, ce qui a pu être le cas du livret A en France par exemple.

Le risque de liquidité

Certains titres, dits peu liquides, sont très peu échangés sur la bourse au quotidien, en fonction de l’offre et la demande.

Ce risque peut affecter aussi bien le vendeur, qui pourra se heurter à des difficultés à revendre certains titres à un prix convenable et qui verra leur valeur évoluer de façon irrégulière, que l’acheteur, qui se trouvera parfois dans l’impossibilité d’acheter le nombre de titres souhaité.

Les risques de fiscalité

Il est aussi important de bien se renseigner en amont sur la réglementation fiscale applicable aux investissements entrepris, chaque revenu étant nécessairement assujetti au paiement d’un impôt.

Le risque psychologique

Outre les risques décrits ci-dessus, liés aux caractéristiques propres à la bourse, l’investisseur devra également savoir maîtriser ses émotions, afin de ne pas prendre de décisions déraisonnables qui pourraient engendrer des conséquences regrettables.

Quelques conseils pour limiter les risques

Avoir conscience des risques de l’investissement en bourse est certes essentiel, mais appliquer certaines techniques pour les limiter peut permettre de réellement sécuriser l’activité et de la rentabiliser davantage.

S’informer et se former

Parmi les risques non cités spécifiquement ci-dessus, figure évidemment celui engendré par le manque de connaissances des produits d’investissement.

D’où l’importance de se renseigner sur les différents types d’actifs afin de faire un choix éclairé, de manière générale sur l’actualité économique et financière, et en particulier sur l’actualité des sociétés cotées en bourse et dans lesquelles des actions ont été achetées. Attention cependant à ne consulter que des sites suffisamment fiables, qui donneront un aperçu authentique des tendances boursières. Il est possible de se tourner alors vers des acteurs professionnels payants tout en bénéficiant de code promo.

Les formations en ligne peuvent également être une excellente source d’apprentissage, afin d’améliorer sa performance.

Investir en diversifiant ses investissements

Avant toute chose, il sera fortement recommandé à un débutant d’investir en bourse une somme modeste, qu’il est prêt à immobiliser voire à perdre, sans que cela ne puisse affecter considérablement son épargne.

Ensuite, pour limiter les risques, il s’agira de diversifier ses placements, ses actions, les zones géographiques et les secteurs d’investissement des sociétés dans lesquelles investir (Ex. les télécoms, l’environnement, l’agroalimentaire, etc.). Ainsi, l’impact des fluctuations boursières ou d’une crise sur les actifs, et le risque de perte en capital, seront largement limités.

Attention cependant, se diversifier ne signifie pas s’éparpiller, et il sera toujours plus intéressant d’investir dans des secteurs ou des pays pas complètement étrangers à l’investisseur.

Investir progressivement et sur le long terme

Il sera enfin conseillé de procéder avec patience, pour espérer un meilleur rendement. Cela consistera d’une part à investir de façon progressive, afin de ne pas immobiliser une somme trop importante en une courte durée, et d’autre part à considérer son placement sur le long terme. À ce titre, il est d’ailleurs démontré que les actions deviennent davantage attractives à long terme en raison du fait qu’elles se stabilisent.

En conclusion, c’est en gardant à l’esprit ces principales recommandations qu’un investisseur pourra se lancer plus sereinement sur le marché boursier, et ainsi se libérer de certaines appréhensions et frustrations.

Autres articles

Actualités des entrepreneurs
Les derniers articles par Actualités des entrepreneurs (tout voir)

Dossiers à la une

Advertismentspot_img

Actualités

Advertismentspot_img

à la une

Les bonnes pratiques à suivre pour envoyer une newsletter aux clients

La newsletter est un outil de marketing qui vous permet d’interagir avec vos clients et de développer votre activité. Toutefois, certaines erreurs au moment de...

Utiliser un collier GPS pour votre troupeau de chèvres

Vous êtes un professionnel de l’élevage ? Le stress peut en effet s’avérer insupportable, surtout lorsque vous devez aller en montagne pour ramener une bête...

Comment utiliser les plantes pour bien décorer son entreprise ?

Un travailleur passe généralement plus de temps en entreprise que chez lui. Pour qu'il ne se lasse pas de passer la majeure partie de ses...
Advertismentspot_img