Coronavirus, Covid-19, toutes les réponses à vos questions.

La maladie à coronavirus ou covid-19, toutes les réponses à vos questions, aurait été détectée pour la première fois durant le dernier trimestre de  2019 à Wuhan, une ville de la province chinoise du Hubei, depuis elle devenue pandémie, de nombreux mutants sont apparus dans le monde.

Mais en réalité les experts en phylodynamique science ou discipline étudiant les souches des virus, estiment qu’elle est un peu antérieure à cette date, et qu’elle serait apparue entre Août et Décembre 2019, sans pouvoir fixer réellement la date exacte.

Covid-19 : toutes les réponses à vos questions sur le Coronavirus

Au départ il n’y avait que des radios pulmonaires, des personnes hospitalisées, sans toutefois disposer des analyses sérologiques (qui seules permettent d’affirmer que c’est un cas de covid à 100 %), et c’est pour cela que les doutes subsistent, sur la date réelle d’apparition.

En Europe c’est aussi en fin d’année 2019, qu’elle est apparue pour la première fois, et certains experts affirment, que ce sont les athlètes européens, qui l’ont ramenée des jeux militaires de 2019, qui eurent lieu en Chine, fin Octobre 2019.

Pourquoi le coronavirus COVID-19 mute-t-il ?
Pourquoi le coronavirus COVID-19 mute-t-il ?

Très vite, le virus s’est propagé dans plus de 200 pays à travers le monde.

Qualifiée de pandémie par l’OMS depuis le 11 mars 2020, la maladie compte en ce moment plus de 117 424 768 cas confirmés et 2 608 231 décès dans le monde. 

Mercredi 10 mars 2021, la France comptait encore plus de 23 300 nouveaux cas, cumulant le total des cas confirmés depuis l’apparition de virus à 3 932 862.

 Ailleurs dans le monde, la situation n’est pas meilleure, les États-Unis demeurent encore le pays le plus endeuillé avec plus de 525.800 morts (pour plus de 29.045.400 cas), suivis du Brésil qui compte plus de 266.300 morts. 

Comprendre le virus pour le mieux le combattre ! Dans cet article, nous allons tenter de  répondre à toutes les questions sur le coronavirus (COVID-19) que l’on est amené à se poser, mais sans certitude aucune, car personne ne peut savoir réellement la réalité de tout cela.

À quel point la COVID-19 est-il contagieux ?

Le taux de contagiosité de la covid-19 se situe entre 1.4 et 2.5, cela signifie que chaque personne malade du coronavirus va infecter en moyenne entre 1,4 et 2,5 nouvelles personnes, ce taux se rapproche beaucoup de celui de la grippe saisonnière.

Mais il est très faible comparé à celui d’autres maladies bien connues comme la rougeole ou la varicelle, à titre de comparaison, l’indice de contagiosité de la rougeole est estimé entre 12 à 18 personnes, et celui de la varicelle est à 8,5 personnes, toujours par un même individu.

Toutefois, la covid-19 reste un virus très contagieux, et il se trouve que les virus très contagieux sont encore plus dangereux que les virus très létaux, et c’est pour cela que la pandémie continue de se développer dans le monde, et qu’apparaissent de nouveaux mutants.

Qui est considéré comme un cas suspect de COVID-19 ?

Si une personne présente au moins un des symptômes suivants, elle peut déjà être considérée comme un cas suspect : 

  • Une toux chronique sèche ; 
  • Une température supérieure ou égal 37,8 °C ; 
  • Perte ou modification de l’odorat ; 
  • Perte ou modification du goût normal.
  • Des maux de ventre, ou de la diarrhée, ou un état général fatigué.

Si vous présentez au moins un des symptômes cités, il est impératif que vous preniez quelques précautions, et si possible nous conseillons : un auto-isolement 10 jours à compter de l’apparition des premiers symptômes, mais la chose la plus urgente à faire est d’aller vite se faire tester en respectant bien les règles de distanciation sociale. 

Qui sont les personnes classées comme « cliniquement extrêmement vulnérables » ?

Les personnes classées comme « cliniquement extrêmement vulnérables » sont les personnes considérées comme les plus à risques face à la maladie du coronavirus 2019, et ce sont elles qui en premier lieu, doivent faire très attention.

Elles sont susceptibles de présenter une forme grave en cas de contamination par le virus, et doivent tenir compte de toutes les alertes et modifications de leur état de santé, mais qui sont-elles exactement ? 

Les personnes cliniquement extrêmement vulnérables incluent notamment les receveurs de greffe d’organes solides, les personnes atteintes de cancers qui subissent une chimiothérapie active, les personnes atteintes d’un cancer : du poumon, d’un cancer du sang ou de moelle osseuse.

Toutes les personnes recevant une immunothérapie, les personnes souffrant de troubles respiratoires sévères, les personnes sous traitement immunosuppresseur, les adultes atteints du syndrome de Down ou encore les femmes enceintes souffrant d’une maladie cardiaque grave, sont aussi 

Pourquoi le coronavirus COVID-19 mute-t-il ?

Il n’y a pas que les coronavirus ou le SARS-CoV-2 en particulier qui mutent, en réalité, pratiquement tous les virus le font, la mutation est dans leur nature, c’est grâce à elle que les virus se dotent de nouvelles caractéristiques indispensables à leur survie sur le long terme. 

Les virus mutent précisément lorsqu’ils se reproduisent, cette reproduction s’effectue en répliquant ou en copiant l’information génétique du virus, mais voilà, la copie n’est jamais exacte, on dit alors que le virus mute, et c’est ainsi qu’il acquiert des changements génétiques. 

Qu’est-ce que nous savons sur les variantes de la COVID-19 ?

Jusqu’ici, 3 variantes notables de la COVID-19 ont été détectées, mais peut être que d’autres existent à une moindre échelle : 

  • La variante B.1.1.7 a été signalée pour la première fois par le Royaume-Uni en décembre 2020, selon les experts, elle serait jusqu’à 50 % plus contagieuse., elle se propage donc plus facilement et plus rapidement que les autres variantes. 
  • La variante B.1.351 ou 501.V2, quant à elle, a été détectée pour la première fois en Afrique du Sud début octobre 2020, elle partage certaines mutations avec la variante B.1.1.7 
  • Et pour finir, il y a la variante P.1 qui a été identifiée pour la première fois au Brésil, cette variante présente également un ensemble de mutations qui la rendent plus dangereuse. 

 

Quelles sont les conséquences de l’existence de ces variantes sur la transmission de la COVID-19

Comme évoqué plus haut, à cause de ces variantes, la covid-19 va se transmettre plus rapidement que par le passé, et ce d’autant plus que les vaccins dans ces cas là, ne sont pas toujours aussi efficaces que prévu. 

Selon les médecins et la plupart des chercheurs, les mutations s’effectueraient essentiellement au niveau de la protéine spiculaire du virus, c’est cette protéine qui se lie aux cellules humaines permettant l’infection.

 À cause des mutations, la capacité de fixation de la protéine aux cellules humaines a été renforcée, ce qui a eu comme résultat l’accélération de la transmission de la COVID-19 à l’homme, et la propagation de la pandémie dans le monde entier. 

Est-ce que la mise au point d’un vaccin prend en compte les mutations virales ?

Le phénomène de mutation des virus n’est pas nouveau. La mutation est une information toujours prise en compte par les scientifiques dans le développement de vaccins. L’évolution des mutations est prédite à l’avance par des modèles mathématiques. Généralement, des vaccins validés et diffusés présentent déjà les caractéristiques nécessaires pour combattre les évolutions prédites des mutations. 

Quels sont les vaccins approuvés en France, par les autorités Sanitaires ? 

Actuellement, trois vaccins ont reçu le feu vert pour la distribution, les vaccins pour être approuvés en France, doivent subir toute une batterie de tests et de certifications  :

  • Le vaccin Pfizer/BioNTech. Administré en deux doses, à 21 jours d’intervalle. Il est approuvé pour les 16 ans et plus.
  • Le vaccin Moderna. Administré en deux doses, à 28 jours d’intervalle. Il est approuvé pour les 18 ans et plus.
  • Le vaccin Johnson & Johnson. Administré en une seule dose. Il est approuvé pour les 18 ans et plus, et c’est le tout dernier approuvé par nos autorités sanitaires.

Il existe dans le monde d’autres vaccins, tels que le vaccin Russe et le vaccin Chinois, mais à notre connaissance, ils ne sont ni vendus, ni injectés en France, car selon ce que nous en savons, les auteurs de ces vaccins, n’ont pas ou pas encore demandé l’autorisation, aux autorités compétentes.

Est-ce qu’on peut obtenir (attraper) le COVID-19 à cause du vaccin ? 

La réponse est non ! Il est techniquement impossible que les vaccins COVID-19 vous donnent (ou vous fassent être contaminés) par  la COVID-19.

En fait, il se trouve que les vaccins COVID-19 sont conçus à l’aide d’une partie non vivante du virus incapable d’attaquer et encore moins de se reproduire dans le corps humain. 

On n’utilise que la partie du virus qui fait réagir les cellules immunitaires, et c’est pour cela que les autorités médicales et les experts sont formels, on n’attrape pas la Covid-19, à cause d’un vaccin.

Les vaccins sont-ils sûrs ?

Oui, les trois vaccins COVID-19 sont sûrs et efficaces, ces vaccins ont été testés et approuvés par des laboratoires et des autorités sanitaires compétentes, mais comme les corps humains ne sont pas tous identiques, les vaccins peuvent parfois réagir différemment d’un individu à un autre.

S’il est toujours difficile pour les chercheurs d’être sûrs à 100% de l’efficacité et de la sûreté d’un vaccin, ils sont tout de même sûrs d’une chose : il est largement plus sûr pour un individu de se faire vacciner contre la COVID-19 que de rester comme ça et prendre le risque de contracter le virus. 

Le présent article a été fait, en reprenant la lecture d’un grand nombre d’articles sur internet, et ce que nous pouvons affirmer et que si certaines maladies ont été pratiquement éradiqués dans le monde,  par le passé, telles que la rougeole, la coqueluche, la rubéole, les oreillons et la diphtérie, c’est seulement grâce aux vaccins, et il n’y a pas de raison intrinsèque qu’il en soit autrement du Covid-19.

Auteur Rodriguez Antonio – Directeur Clever Technologies 

Autres articles sur

Actualités des entrepreneurs
Les derniers articles par Actualités des entrepreneurs (tout voir)