Comment choisir son e-liquide ?

L’e-liquide est un élément clé de la vape et par conséquent, son choix doit se faire avec un maximum d’attention. En effet, c’est le jus de la vape qui définit l’intensité du plaisir au travers du goût et de la quantité de « clouds » (nuage, fumée) émis.

Ceci étant, de nombreux e-fumeurs (novices ou pas) peinent encore à trouver le parfait e-liquide qu’il leur faut. Si vous faites partie de ceux-là, trouvez ici quelques indications pour optimiser votre choix.

Définir un taux de nicotine pour l’e-liquide 

Le choix du taux de nicotine est l’une des préoccupations majeures du fumeur. Pour un choix judicieux, il est conseillé de tenir compte de la consommation journalière de tabac de chaque fumeur. Pour ce faire, les anciens fumeurs peuvent se fier au nombre de cigarettes qu’ils fumaient au quotidien.

En général, la dose de nicotine est mentionnée sur la tige de cigarette. En multipliant cette valeur par le nombre de cigarette pris à l’échelle journalière ; vous obtenez la quantité de nicotine qu’il vous faut au quotidien. Toutefois, si aucun chiffre n’est mentionné sur la cigarette, il est conseillé de tenir compte des indications générales.

Pour ceux qui sortent d’une cure de désintoxication au tabac, le taux 0mg/ml est la dose idéale. Ainsi, vous pourriez vapoter tout en développant une résistance face au tabac. Les fumeurs qui consomment moins de dix cigarettes par jour peuvent choisir le taux 4mg/ml. Mais si après essai la dose vous parait forte, n’hésitez pas à passer au 2mg/ml.

Choisir le dosage PG/VG de votre e-liquide
Choisir le dosage PG/VG de votre e-liquide

Ceux qui atteignent les 15 voire 20 clopes en une journée devraient opter respectivement pour des e-liquides de 8mg/ml et 11 mg/ml. Lorsque votre consommation de cigarette atteint la trentaine par jour, optez pour un taux 18 mg/ml. Attention ! Il est formellement proscrit de vendre (et donc de consommer) des e-liquide dont la dose de nicotine excède les 20 mg/ml.

Si vous avez l’esprit « diyer », alors vous pourriez concevoir vous-même votre e-liquide, afin de vous assurer du taux de nicotine. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à vous procurer la substance auprès de distributeurs spécialisés. Si vous optez pour cette deuxième option, trouvez l’une des meilleures adresses en cliquant ici.

Choisir le dosage PG/VG de votre e-liquide

Le deuxième critère à prendre en compte dans le choix de l’e-liquide est sa base PG/VG. En réalité, le Propylène Glycol (PG) est la substance qui permet d’accentuer l’arôme de votre e-liquide. Autrement dit, ce liquide crée la sensation de hit dans la gorge du vapoteur.

Lorsqu’il est présent en quantité importante, il fluidifie le jus de la vape, mais peut devenir irritant pour vous. Quand il est mis à bonne dose, l’utilisation du PG est vivement conseillée chez les e-fumeurs novices.

La Glycérine Végétale (VG) quant à elle impacte la quantité de vapeur qui se dégage de l’e-cigarette durant la vape. Pour ce faire, ceux qui désirent produire beaucoup de vapeur doivent choisir un taux élevé de VG. Lorsque le PG est élevé au point de provoquer des quintes de toux, il est conseillé de le diluer en rajoutant le VG.

Concernant la dose PG/VG de votre e-liquide, il est recommandé aux débutants de miser sur le dosage de PG. C’est-à-dire que le Propylène Glycol doit être plus élevé que le VG. De façon concrète, une base estimée à 80/20 respectivement pour le PG et le VG est parfaite pour les novices.

Par contre, ceux qui apprécient un maximum de clouds peuvent renverser les valeurs et faire du 20/80. Cependant, il importe de notifier que les bases 70/30 ou 50/50 sont les meilleurs dosages. À ce taux, vous profitez d’une bonne saveur et d’un bon volume de nuage.

Donner une saveur à l’e-liquide

La particularité de l’e-liquide se trouve également au niveau de sa saveur, et c’est justement le troisième élément à choisir. Pour répondre au goût de toutes les papilles, les fabricants ont développé plusieurs grandes familles de saveur, réparties en des centaines d’arômes. Dans les points de vente, vous trouverez les goûts suivants :

  • parfum tabac ;
  • arôme boisson ;
  • saveur gourmande ;
  • arôme mentholé, etc.

Ce qui est encore plus intéressant avec la cigarette électronique, c’est la possibilité qu’elle offre de personnaliser l’e-liquide. Ainsi pour une production DIY, l’e-fumeur est libre de produire son liquide sans arôme ni nicotine. Les débutants peuvent s’initier avec des arômes familiers et légers.

À cet effet, les parfums tabac, menthes ou fruits sont idéaux pour se lancer dans la vape. Ceci étant, les saveurs gourmandes sucrées sont aussi très appréciées. Néanmoins, l’e-fumeur est libre d’essayer divers arômes afin de dénicher celui qui lui convient le mieux.

Actualités des entrepreneurs

Dossiers à la une

Actualités

Advertismentspot_img

à la une

Changement d’une manivelle volet roulant : pourquoi est-ce important ?

Bien que votre volet roulant ne présente aucun signe de dysfonctionnement, il est tout de même possible qu’il se bloque de façon subite. Si...

Comment réaliser l’aménagement de son espace de travail ?

S'il s'est imposé comme une alternative quasiment incontournable pour des milliers de salariés pendant la crise sanitaire, le télétravail a aussi fait de nouveaux...

Marc Muret : Utilisation du métavers dans le métier de la santé

Il existe de nombreuses applications potentielles pour les métavers dans le domaine des soins de santé. Par exemple, les professionnels de la santé pourraient...
Advertismentspot_img