Comment choisir la résistance de sa vapoteuse et/ou cigarette électronique

Bien choisir la résistance de sa cigarette électronique

Comme vous le savez, le vapotage s’avère aujourd’hui le meilleur moyen pour arrêter de façon progressive de fumer. Mais, pour que la cigarette électronique fonctionne de manière optimale, il est important de bien choisir la résistance. Cette dernière est considérée comme le cœur de votre matériel.

En effet, la résistance est l’élément qui assure la production de la vapeur pour le plaisir de l’utilisateur. Elle procure le « throat hit » (ce picotement dans la gorge que les fumeurs recherchent tant) et restitue les saveurs. Si vous êtes vapoteur et que vous vous demandez quelle résistance choisir pour votre cigarette électronique, cet article est fait pour vous. Vous y trouverez toutes les informations pour bien choisir ce consommable essentiel.

Quels sont les critères pour bien choisir la résistance de sa vapoteuse ?

La résistance d’un E.-cigarette est constituée généralement de deux éléments : un fil résistif (c’est la partie métallique qui s’occupe du chauffage de l’e-liquide) ainsi qu’une mèche en coton organique (la partie imbibée d’E.-liquide). Ce consommable est donc à l’origine de la vaporisation du E.-liquide.

Ainsi, pour avoir la garantie de bénéficier de la vape qui convient à vos besoins, vous devrez bien vous pencher sur le sujet de la résistance. Voici les principaux critères qui doivent guider votre choix au moment opportun :

  • La valeur de la résistance: Elle détermine la qualité des saveurs et la sensation que vous ressentirez lorsque vous consommez votre cigarette électronique. Elle s’exprime en ohm. Pour un rendement plus satisfaisant, vous devez choisir une résistance cigarette électronique ayant une valeur comprise entre 1,2 et 2,5 ohms. Notez que plus la valeur de la résistance est élevée, plus la vapeur sera froide. Par contre, lorsque la résistance est de faible valeur, la vapeur de la cigarette est puissante ;
  • Le type de coil: La résistance peut être un dual coil, un triple coil et quelques rares quadruples coils. Le type de coil permet de générer plus de vapeur en raison de la surface de chauffe étendue qu’il détient. Plus de coils signifient plus de surface de chauffe pour vaporiser le liquide ;
  • Le type de résistif: le fil résistif est un matériau utilisé pour fabriquer la résistance. Il peut avoir un impact sur la qualité de la vape. En fonction du type de résistif, vous pouvez augmenter la vitesse de chauffe, la température, la résistivité de votre résistance, le volume de vapeur et le rendu des saveurs. Plusieurs types de fils résistifs existent. Il s’agit du Kanthal, de l’acier et du mesh ;
  • Le ratio PG/VG de votre E.-liquide: Le PG (Propylène Glycol) est meilleur exhausteur de saveur et favorise le hit. Le VG (Glycérine Végétale) favorise la production de vapeur. Le ratio PG/VG est exprimé en pourcentage. Il indique la proportion de glycérine végétale (VG) et de propylène glycol (PG) présente dans votre vapoteuse. Il est toujours égal à 100 %.

Si tous ces facteurs sont respectés, vous pourrez facilement atteindre le « sweet spot » pendant vos séances de vapotage.

Comment fonctionne une résistance de cigarette électronique ?

Située généralement au centre du réservoir avec un coton, la résistance fait partie du clearomiseur et est en contact direct avec le liquide. Le coton envoie vers le centre de la résistance le liquide qui sera chauffé par le fil résistif. Pour permettre à l’air de circuler librement, des ouvertures sont présentes de part et d’autre dans la résistance.

Cependant, pour bien comprendre le mode de fonctionnement d’une résistance de cigarette électronique, il faut d’abord comprendre son système. En effet, quand le vapoteur appuie sur le bouton switch de la batterie, elle produit un courant électrique. L’intensité fournie par le courant électrique est connue par la puissance définie sur la batterie.

Ensuite, ce courant électrique généré va vers la résistance qui se met à chauffer afin de vaporiser le liquide. À cet instant précis, le vapoteur aspire de l’air, qui prend par la résistance pour créer de la vapeur dans la cigarette électronique.

Quels sont les différents types de résistances qui existent ?

Deux catégories de résistances existent dans le monde la vape :

  • Les résistances prêtes à l’emploi: C’est les modèles par défaut que l’on retrouve dans la plupart des cigarettes électroniques. Elles sont créées de manière à s’adapter parfaitement au matériel proposé. Les résistances prêtes à l’emploi sont disponibles avec assez de valeurs de résistance. Les fabricants indiquent pour chaque valeur, la puissance de vape qu’il faut. La durée de vie de ces résistances est comprise entre deux et quatre semaines au maximum ;
  • Les résistances reconstructibles: Ce type de résistance donne la possibilité aux vapoteurs les plus expérimentés de concevoir leurs propres résistances. En plus d’être économiques, les résistances reconstructibles ont l’avantage d’être personnalisables. Cependant, il importe de notifier que cette catégorie de résistance est seulement adaptée avec un certain type de matériel bien précis. S’agissant du mode de fonctionnement, il demeure le même. Il faut une matière absorbante qui envoie le liquide vers le fil résistif pour la vaporisation.

Comment régler sa vapoteuse selon le type de résistance ?

La puissance de la cigarette électronique et la valeur de la résistance sont liées. En effet, en ajustant seulement la puissance de la cigarette à la résistance, certains modèles de vapoteuse se règlent de manière automatique. Cela facilite la tâche au vapoteur. Par contre, dans d’autres cas, c’est l’utilisateur lui-même qui procède au réglage. Vous trouverez la méthode sur la fiche de la résistance

Actualités des entrepreneurs
Les derniers articles par Actualités des entrepreneurs (tout voir)