Quelles sont les fautes éliminatoires du permis de conduire ?

Les fautes éliminatoires sont des erreurs qui mettent les passagers du véhicule en danger. Elles sont redoutées de tous les élèves. En effet, le candidat commettant une erreur éliminatoire devra alors retenter sa chance et repasser l’épreuve du permis de conduire.

Il est donc important pour chaque candidat de connaître les fautes éliminatoires ainsi que les situations lors desquelles elles peuvent avoir lieu, pour s’offrir de meilleures chances de décrocher leur permis de conduire.

Les fautes éliminatoires au démarrage, à l’arrêt et lors des manœuvres

Réussir l’examen du permis de conduire est très facile lorsque le candidat veille à ne pas commettre certaines erreurs. Le démarrage et l’arrêt en voiture sont des compétences évaluées au permis. Pour démarrer une voiture, le candidat ne doit surtout pas oublier de prendre connaissance de son environnement pour éviter de créer une gêne pour les autres usagers de la route et mettre en danger les passagers du véhicule. Il doit regarder dans ses rétroviseurs plusieurs fois et s’assurer qu’aucun autre usager n’est présent dans son environnement.

Il doit éviter de trop reculer lors d’un démarrage en côte. En effet, un recul trop important lors d’un démarrage en côte peut également s’avérer dangereux pour les passagers du véhicule-école et les autres usagers. Il existe également un risque important que l’usager soit alors à l’origine d’un accident de la route. Le candidat doit également veiller à éviter les calages à répétition qui peuvent également représenter une gêne pour les autres usagers.

À l’arrêt, le candidat doit réussir ses freinages sans approcher de trop près le véhicule de devant. Il doit réussir ses freinages sans approcher de trop près le véhicule de devant et sans empiéter sur une voie de circulation autre que la sienne. En cas de freinage pas suffisamment marqué ou trop long, le candidat risque de s’arrêter trop près du véhicule qui le suit, et même de le percuter. L’arrêt ne doit en aucun cas constituer une gêne pour les usagers qui se trouvent sur la voie opposée.

Lors de l’épreuve, vous devez réaliser des manœuvres, comme un stationnement, une marche arrière ou un demi-tour. Au cours de ces manœuvres, le candidat doit éviter les chocs violents avec le trottoir au risque de perdre le contrôle de son véhicule et de mettre en danger les passagers ainsi que les autres usagers. Le candidat doit éviter tout risque de collision mettant en danger les autres usagers de la route entraîne un risque systématique d’ajournement de l’épreuve.

Les fautes éliminatoires à une intersection

À une intersection, le candidat doit éviter : tout arrêt non justifié provoquant une gêne ou un danger direct pour les autres usagers de route, tout engagement obligeant un autre usager à manœuvrer ou à s’arrêter en urgence, tout abus ou refus de priorité à droite. Le candidat doit donc constamment veiller à toujours contrôler son environnement avant de s’engager. Le non-respect d’un STOP ou d’un autre signal indiquant l’arrêt ainsi que tout manque d’anticipation à l’arrivée sur une intersection considérée comme dangereuse. Aussi, plus la visibilité est faible et plus le candidat doit s’assurer que la voie est bien dégagée.

Les fautes éliminatoires lors d’un dépassement et d’un croisement

Lors d’un dépassement, le candidat risque une élimination si l’espace est insuffisant entre le candidat et l’autre véhicule lorsque l’apprenti conducteur commence son dépassement ou qu’il se rabat, s’il essaye de dépasser alors qu’il est lui-même dépassé, s’il franchit d’une ligne continue, s’il tente de dépasser un véhicule par la gauche alors qu’il a déjà enclenché son clignotant, signifiant ainsi son intention de tourner prochainement à gauche, s’il enfreint interdiction de dépassement dans les intersections.

 À un croisement, le refus de priorité, une mauvaise trajectoire due à un manque de contrôle du véhicule, un risque de collision ou de mise en danger des autres usagers constituent des erreurs éliminatoires.

Les fautes éliminatoires lors d’un changement de direction, en virage et ligne droite

Lors d’un changement de direction, le candidat risque une élimination s’il pas entame ou poursuit une manœuvre sur la voie utilisée par les autres usagers circulant dans le sens inverse du candidat, s’il refuse de céder le passage à un usager prioritaire ou s’il change de voie sans prendre connaissance des autres usagers et de l’environnement extérieur.

En ligne droite le candidat est élimé en cas de franchissement d’une ligne continue, en cas de perte de contrôle du véhicule ou de déviation entraînant un impact avec le trottoir. Dans un virage une élimination peut survenir en cas d’impact avec le trottoir, du franchissement d’une ligne continue ou en cas de sortie de virage dangereux ou si le candidat négocie un virage trop rapidement.

Actualités des entrepreneurs
Les derniers articles par Actualités des entrepreneurs (tout voir)

Dossiers à la une

Actualités

Advertismentspot_img

à la une

Comment réaliser l’aménagement de son espace de travail ?

S'il s'est imposé comme une alternative quasiment incontournable pour des milliers de salariés pendant la crise sanitaire, le télétravail a aussi fait de nouveaux...

Marc Muret : Utilisation du métavers dans le métier de la santé

Il existe de nombreuses applications potentielles pour les métavers dans le domaine des soins de santé. Par exemple, les professionnels de la santé pourraient...

Back to school : Hubside.Store et Indexia Group équipent votre famille !

Tic-tac, tic-tac… L’heure de la rentrée a sonné ! Vous voilà de retour au bureau tandis que vos enfants ont retrouvé le chemin de...
Advertismentspot_img