Ludovic Delion vous explique l’impact de la monnaie virtuelle de banque centrale dans le domaine économique

De manière générale, dans le secteur économique et financier, les gains de productivité liés à la MDBCG auraient pour effet de soutenir la croissance à moyen et long terme. La MDBCD, quant à elle, favoriserait l’intégration financière du public dans les pays en développement.

Nous commencerons par analyser l’impact de la MDBC sur la politique monétaire (a). Puis, nous verrons dans quelle mesure elle a une influence sur la stabilité financière (b).

Synthèse de Ludovic Delion

Ludovic Delion : L’impact de la MDBC sur la politique monétaire

La politique monétaire vise principalement à maintenir la stabilité des prix. En cas d’inflation inférieure à l’objectif fixé, celui-ci serait peut-être plus difficile à atteindre, bien que de façon provisoire. En effet, l’émission d’une MDBC entraînerait un choc d’offre positif, sauf si le choc de demande positif découlant de l’émission d’une MDBCD est assez important pour contrebalancer l’effet désinflationniste du choc d’offre. Les effets pour le déploiement de la politique monétaire et son dispositif de transmission pourraient être plus importants et perdureraient dans le temps. De même, l’émission d’une MDBC pourrait accroître la volatilité de la demande de monnaie centrale, et sa prévisibilité serait plus difficile à estimer, en particulier en raison de la demande des non-résidents.

Lors d’une crise financière, à la suite de la mise en place d’une stratégie monétaire, la monnaie centrale pourrait être accessible aux prestataires de services de paiement pour la MDBCG et la MDBCD, et aux intermédiaires financiers, en plus des banques, pour la MDBCG. Cette mesure pourrait permettre de lancer une politique monétaire en temps réel, répondant ainsi à la création d’un marché intrajournalier de la MDBCG et plus globalement à l’essor des paiements instantanés.

Lors de l’émission d’une MDBCG, la banque centrale pourrait être confrontée à une situation inédite. En effet, l’accessibilité permanente de la MDBCG pourrait conduire à la formation d’un  » marché intraday  » . Par ailleurs, si elle pouvait se déplacer de la blockchain émettrice vers d’autres blockchains, des non-résidents ne disposant pas d’un compte auprès de la banque centrale pourraient y accéder. Enfin, si une MDBCD était rémunérée, les impulsions de politique monétaire en seraient plus efficaces, puisque les dépôts bancaires ne peuvent pas être rémunérés à des taux inférieurs à celle-ci. A contrario, il ne serait pas possible de fixer des taux d’intérêts négatifs plus bas qu’ils ne le sont actuellement, puisque les billets seraient toujours en circulation .

La MDBC a des effets importants non seulement sur la politique monétaire, mais aussi sur la stabilité financière en général.

 

Ludovic Delion : L’impact de la MDBC sur la stabilité financière

Les effets d’une MDBCD sur la stabilité financière ne font pas consensus. Selon Carney , celle-ci devrait favoriser les conversions de monnaie bancaire en monnaie centrale, car cette opération pourrait être réalisée au moyen d’un simple téléphone portable. Mais, les banques s’en trouveraient affaiblies.

Pourtant, la stabilité financière pourrait en être consolidée, puisque la banque centrale concernée serait capable de venir en aide plus rapidement aux intermédiaires confrontés à des besoins de liquidité soudains . En effet, une banque centrale ne cherchera jamais à faire un retrait en urgence pour répondre à un besoin pressant de liquidité.

Par ailleurs, une banque centrale est moins touchée par le risque de runs basé seulement sur des rumeurs, car elle a un meilleur accès à l’information que le public. Elle est aussi plus vite au courant des mouvements des dépôts bancaires vers la MDBCD, ce qui peut diminuer le risque de contagion . Même si les runs se produisaient plus souvent, les banques n’en seraient sans doute que plus prudentes . Une information plus efficace au niveau de la banque centrale devrait toutefois permettre à cette dernière d’accorder plus facilement son aide à une structure confrontée à un run. D’un autre côté, le poids de la banque centrale pourrait devenir trop important en cas de pression sur les liquidités des structures individuelles.

À long terme, l’émission d’une MDBC pourrait sans doute entraîner une diminution des coûts des transactions, grâce à des outils plus efficaces et au développement de la concurrence sur le marché des paiements. Cette situation pourrait donner lieu, à son tour, à une augmentation de la productivité et de l’innovation dans le domaine des services financiers et, globalement, dans tous les secteurs de l’économie.

Une autre conséquence de la MDBC serait une meilleure attractivité et un rôle accru de l’euro à l’échelle internationale, ce que la Commission européenne appelle de ses vœux pour différentes raisons . L’euro est actuellement la deuxième monnaie la plus employée dans le monde après le dollar. Les effets internationaux d’une MDBC sur celui-ci seraient notamment fonction du type de MDBC et de son accessibilité. De plus, le rôle international de l’euro serait d’autant plus fort si la MDBC permettait l’émergence d’un écosystème numérique de la monnaie commune européenne.

Par contre, les incidences d’une MDBCD sur le cycle économique ne seraient pas forcément uniformes. D’une part, elle pourrait favoriser la diffusion de la politique monétaire et donc l’équilibre du cycle économique mais, d’autre part, elle pourrait fragiliser l’ensemble du secteur financier.

La conclusion de Ludovic Delion. La notion de sécurité reste donc au cœur du sujet. Dès lors, il s’agirait de définir un cadre juridique adapté pour la devise virtuelle de banque centrale.

En savoir plus sur Ludovic Delion

Actualités des entrepreneurs
Les derniers articles par Actualités des entrepreneurs (tout voir)