L’halving day effect : vers une chute du Bitcoin ?

Trois halving days ont eu lieu depuis le début de l’histoire du Bitcoin, le dernier datant de mai 2020. Mais que se passe-t-il lors d’un halving day ? Il s’agit d’un événement qui se produit tous les 210 000 blocks et signifie que la récompense des mineurs ainsi que la création des Bitcoins sont divisées par deux.

En d’autres termes, la survenance d’un halving indique qu’il est plus difficile de créer des Bitcoins et que cette cryptomonnaie est donc en train de devenir de plus en plus rare.

Qui dit offre réduite, dit augmentation de la demande et par conséquent, une hausse des prix. C’est la raison pour laquelle les investisseurs attendent les halving days avec un engouement particulier.

Le Bull Run du Bitcoin

À la suite des deux halvings du Bitcoin qui ont eu lieu respectivement en 2012 et en 2016, il y eut une hausse considérable du marché pendant une longue période. Cette hausse est qualifiée de « Bull Run » et peut s’étaler sur des mois. Le troisième halving de 2020 eut le même impact sur le marché, même si certaines rumeurs annoncent bientôt la fin du Bull Run actuel. Le prix du Bitcoin continue ainsi à augmenter et les investisseurs continuent à recevoir un retour sur investissement de plus en plus élevé.

Ce Bull Run est encouragé indirectement par l’injection de liquidités des banques centrales dans l’économie ; autrement dit par la création des banques centrales de leur propre monnaie. En effet, la politique d’assouplissement quantitatif des banques centrales leur permet de financer la dette publique ou de racheter des titres sur les marchés secondaires. C’est ainsi qu’elles stimulent l’activité et rétablissent le taux d’inflation, surtout en des périodes de crise comme celle actuelle du Covid-19.

Mais quel est le rapport entre les banques centrales et le Bitcoin, me diriez-vous ? Les premiers bénéficiaires de la politique d’assouplissement quantitatif des banques centrales sont les marchés financiers et non les particuliers. Or, comme toutes les monnaies, les cryptomonnaies fonctionnent en fonction de l’offre et de la demande. Actuellement très convoité, le Bitcoin attire de plus en plus d’investisseurs ; ce qui augmente de plus en plus sa valeur.

L’intérêt grandissant pour le Bitcoin

Le Bitcoin est à présent loin des doutes et des interrogations qui l’avaient enveloppé à sa sortie. Il est aujourd’hui convoité par de grands investisseurs et des entreprises telles que Tesla ou PayPal. Elon Musk, entrepreneur milliardaire, propriétaire de Tesla et fondateur de PayPal, a investi 1,5 milliard de dollars dans le Bitcoin. Il a lancé le paiement PayPal en monnaie bitcoin et a rendu possible l’achat d’une voiture Tesla en bitcoin également ; une première dans le marché automobile. Le cachet d’Elon Musk semble légitimer et démocratiser l’usage de cette cryptomonnaie qui avait suscité tant de méfiance.

Depuis quelques années, les médias sont passés d’une volonté de détourner leurs lecteurs du Bitcoin à un engouement général à chaque hausse de marché de la cryptomonnaie. Depuis 2017 et le Bull Run qui suivit le halving de 2016, les médias consacrent un nombre considérable à la hausse de prix du Bitcoin. Malgré certains médias qui restent réticents et persistent à ternir la réputation du Bitcoin. Forbes, notamment, magazine économique américain dont les classements sont suivis à l’international, est le média qui semble avoir une des images les plus positives de cet actif financier numérique.

Le nouvel engouement médiatique ainsi que celui des investisseurs autour du Bitcoin démocratise de plus en plus cette cryptomonnaie. Mais cette forte couverture n’est pas toujours synonyme d’un bon présage.

 

La prudence face à un Bull Run volatil

Ce qui semble définir le Bitcoin, à part son originalité, son étrangeté, et la curiosité qu’il suscite, est son niveau de volatilité. Très volatile, cette cryptomonnaie a toujours présenté un risque d’investissement. Si les spéculateurs et experts en raffolent, le Bitcoin est moins adapté à des débutants qui doivent toujours doubler de prudence. En effet, le prix du Bitcoin peut soudainement varier à la hausse de manière inégalée pour ensuite rapidement baisser de manière imprévisible, en tout état de cause, il est conseillé d’investir dans une formation crypto-monnaie avant d’y placer son argent. Si nous le comparons au marché des changes ordinaire, le Bitcoin peut varier de plus de 10% en une journée contre 5% pour le marché des changes.

Prenons l’exemple du Bull Run historique de 2017 lorsque le Bitcoin devint l’attraction numéro 1 du monde de la finance. De 4 700 dollars durant l’été 2017, il atteint les 20 00 dollars à la fin de l’année, puis chute considérablement à 3 100 dollars un an plus tard en décembre 2018. Les corrections du Bitcoin sont en effet communes, violentes et rapides. C’est par ailleurs cette volatilité qui nourrit sa mauvaise réputation ainsi que la méfiance des banquiers et des états internationaux. Mais cette méfiance ne semble avoir aucune conséquence sur la demande du Bitcoin qui ne cesse d’attirer de nouveaux investisseurs.

N’oublions pas que la crise sanitaire actuelle rend tous les marchés imprévisibles et toutes les certitudes volatiles. Si le Bitcoin est naturellement instable, la crise du coronavirus ne fait que le rendre plus fragile. Pourtant, certaines hausses du Bitcoin semblent s’expliquer par l’apparition de nouveaux investisseurs qui n’hésiteraient pas à investir leurs économies faites pendant la crise dans le Bitcoin.

Après tout, cette cryptomonnaie a été créée en 2008 pour contrer les effets néfastes de la crise financière et semble donc être adaptée à la crise sanitaire que nous connaissons actuellement. Conçu en décorrélation des autres actifs financiers, le Bitcoin se présenta comme une alternative. Mais la grande volatilité du Bitcoin ne permet pas d’évaluer définitivement si la crise du coronavirus sert ou discrédite la cryptomonnaie.

Bientôt un an après le halving day de mai 2020 et quelques mois après le début de la hausse soudaine du prix du Bitcoin, des rumeurs prédisent déjà la fin prochaine du Bull Run actuel. L’intérêt des investisseurs, experts et nouveaux, est à son paroxysme en ces temps de crise. Toujours est-il que le Bitcoin reste imprévisible et que, Bull Run ou pas, la prudence est de rigueur pour tout investisseur en cette période d’incertitude.

 

Actualités des entrepreneurs
Les derniers articles par Actualités des entrepreneurs (tout voir)