Quelles sont les différentes méthodes employées en copywriting ?

Le copywriting est une discipline consistant à persuader par écrit, convaincre qu’un produit est le seul qui puisse répondre efficacement aux attentes d’un prospect.

Elle implique de maîtriser non seulement le produit afin de mieux vanter ses mérites, mais aussi d’employer plusieurs méthodes de copywriter pour parvenir à vendre par écrit.

Découvrez ici quelques méthodes utilisées dans le copywriting.

Quelles sont les principales techniques utilisées en copywriting ?

Trois grandes méthodes sont utilisées pour rédiger des contenus publicitaires. Il s’agit des méthodes : PAS, PASTOR et AIDA.

La méthode PAS

principales techniques utilisées en copywriting
principales techniques utilisées en copywriting

La méthode PAS est la première méthode utilisée en copywriting. Comme son sigle l’indique, la PAS est centrée sur trois grands points :

  • le Problème ;
  • l’Amplification ;
  • la Solution & Storyest.

Ainsi, en premier lieu, cette méthode requiert l’identification d’un Problème spécifique qui se pose à certains internautes. En deuxième position arrive l’Amplification, qui consiste à soulever dans le contenu, les conséquences liées au problème. En utilisant cette méthode, il ne faut pas hésiter à préciser combien il est dommage pour les internautes concernés de ne pas le résoudre.

Une fois les précédents points clarifiés, il est possible de déboucher sur le troisième point : la Solution & Story. Ce dernier implique de proposer un contenu intégrant une solution précise qui répond forcément au problème des internautes. Il faudra aussi raconter l’histoire derrière la solution. Autrement dit, le rédacteur doit transcrire la manière dont la solution a été découverte et prouver son efficacité.

La méthode PASTOR

Parmi les diverses techniques de copywriting, la méthode PASTOR (Problème, Amplification, Solution & Story, Transformation & Témoignage, Offre, Réponse), comme expliqué sur le site vlad-cerisier.fr/, est sans conteste la plus optimale. D’autant qu’il s’agit d’une version optimisée de la méthode PAS. En plus des précédentes, vous pouvez donc observer que cette méthode embarque trois autres points. Concernant le point de la Transformation & Témoignage, il amène notamment à parler des résultats que la solution incluse dans le contenu permet.

Notez qu’un client ne peut jamais recourir à un produit s’il n’y a pas de résultat concret. Grâce aux témoignages des anciens lecteurs, il est possible d’accroître la crédibilité d’une offre et de gagner aisément la confiance des prospects. Au niveau du cinquième point, l’objectif sera de présenter explicitement l’Offre. Il faut surtout insister sur les avantages qu’elle présente pour le client. Après cela, on peut espérer une Réponse, il s’agit bien évidemment du dernier point où le rédacteur pourra susciter l’incitation à l’achat.

La méthode AIDA

La méthode AIDA est la plus utilisée en copywriting et comprend 4 points que sont : l’Attention, l’Intérêt, le Désir, l’Action. Ici, la toute première chose à faire est de provoquer la curiosité du lecteur avec certaines caractéristiques du contenu. Concrètement, il s’agira d’harmoniser la structure, le titre ou encore la phrase d’accroche. Une fois le lecteur fasciné par les écrits, l’on peut facilement susciter son intérêt envers un service précis.

Ensuite, il sera question de stimuler en lui le désir de se procurer votre solution. À cette étape, il suffit de montrer en quoi l’offre proposée est la meilleure et comment elle peut résoudre les soucis du lecteur. Enfin, le passage à l’action consiste à inciter le prospect à acheter le produit ou à recourir à un service. Dans ce sens, l’inviter à s’inscrire à une newsletter est une excellente idée, car il recevra en temps réel les prochaines annonces publicitaires.

Quels sont les autres aspects importants du copywriting ?

Quels sont les autres aspects importants du copywriting ?
Quels sont les autres aspects importants du copywriting ?

En dépit des méthodes précédentes, la connaissance de certains aspects se révèle très bénéfique pour faire copywriting. Premièrement, la connaissance des lecteurs et prospects représente la base de toutes les méthodes en copywriting. Pour trouver des réponses satisfaisantes aux problèmes de potentiels clients, il n’y a pas de secret : il faut les connaître par cœur. Le rédacteur doit être à l’image d’une mère qui connaît parfaitement son enfant.

Sauf qu’ici, la mère recherche comment vendre ses services à l’enfant. Cet aspect du copywriting crée en effet un cercle vertueux : plus l’on en sait sur les internautes, mieux l’on parvient à personnaliser ses contenus. Pour connaître sa cible, il est nécessaire d’identifier à quel public s’adressent les prestations. À titre illustratif, si une marque veut faire la promotion d’une paire de chaussures de basket, le but sera de cibler prioritairement la jeunesse.

En ciblant la jeunesse par exemple, le copywriter obtient une tranche d’âge, la rémunération moyenne, les professions exercées et d’autres informations qui lui permettront d’établir le profil de ses prospects. Ainsi, il peut assurer la conversion de ses lecteurs depuis le premier mot de ses textes. D’un autre côté, il importe de maîtriser le langage de copywriting. Il faut savoir que cette notion peut se résumer à deux mots : vulgariser et simplifier. Il est donc essentiel d’utiliser un langage à la fois simple, précis, concis et en accord avec la ligne éditoriale de l’offreur.

Aussi, il fait éviter de proposer des contenus trop “scolaires”, cela pourrait ennuyer les lecteurs. Il suffit de rédiger des textes comme si on parle directement à un client dans la vraie vie sans oublier que l’objectif est de faire agir les lecteurs. Raison pour laquelle ces derniers doivent se sentir concernés par les écrits. Dans le cas contraire, ils n’hésiteront pas à ignorer votre texte, même si le produit présenter leur convient parfaitement. En somme, une chose est de disposer d’une offre et une autre est de savoir la présenter.

Autres articles

Actualités des entrepreneurs
Les derniers articles par Actualités des entrepreneurs (tout voir)