Les programmes de fidélité à l’épreuve de la dématérialisation

Pourquoi un consommateur retourne-t-il toujours chez son coiffeur ?

Achète-t-il un croissant chaque matin à la même boulangerie ? Toute enseigne, toute boutique repose sur son aptitude à répondre aux besoins de ses clients.

Une prestation de qualité, pour les biens comme les services, a toutes les chances de fidéliser sur le long terme celui qu’elle satisfait.

Un client récompensé pour sa régularité est un client d’autant plus comblé. Outre une relation cordiale établie avec son commerçant, le bénéfice qu’il en tire peut se montrer gratifiant. Pour élargir sa clientèle et consolider l’engouement de ses habitués, une enseigne a tout intérêt à développer une stratégie marketing structurée. Cela passe par exemple par un programme de fidélité avantageux et intuitif.

Dans un contexte de généralisation du web3, la communication des entreprises se numérise progressivement. Leur présence devient de plus en plus nécessaire sur internet et les réseaux sociaux. Du même coup, les commerçants proposent désormais des cartes de fidélité dématérialisées, accessibles via internet.

Comment mettre en place son programme de fidélité numérique ?

Par transit direct avec les plateformes de payement dématérialisé, les applications comme Lyzi permettent de digitaliser ces solutions.

Avec le développement du numérique saillent de plus en plus les défauts de la traditionnelle carte de fidélité en plastique ou en carton. Oubliée à la maison ? Pas de points. Perdue ou déchirée ? Plus de points, et on recommence à zéro. Les tampons s’effacent ? Re-belote.

Un programme dématérialisé préserve de ce genre de problèmes. Il permet notamment de conserver un solde de points disponible directement depuis son smartphone et intact même en cas de perte de celui-ci. Un avantage pour les commerçants en pénuries régulières de cartes physiques et les clients étourdis privés de leurs précieux tampons.

Quelles entreprises peuvent tirer bénéfice d’un programme dématérialisé ?

Concrètement, n’importe quelle enseigne peut mettre une carte de fidélité à disposition de sa clientèle. En proposer une s’avère cependant plus pertinent dans le cas d’une offre de bien ou de service appelée à se renouveler, à l’instar de livres ou de restauration. La solution numérique demeure la plus adaptée aux sociétés établies sur le net ou aux nouvelles marques.

Par ailleurs, rien n’empêche une entreprise de convertir son programme de fidélité physique en digital. Chaque dispositif mis en place demeure indépendant l’un de l’autre. Ses anciens bénéficiaires peuvent donc toujours, selon les dispositions du marchand, profiter de leurs avantages cumulés ou les voir dématérialisés.

Citons en guise d’exemple l’application mobile dédiée de Sephora, qui permet à ses clients de suivre tous leurs avantages.

Différentes formes de programmes de fidélité

Une entreprise fidélise sa clientèle en lui offrant un programme de rétribution cohérent et rapidement rentabilisable. Il prend la forme :

  • D’un système de points, équivalents à la valeur marchande de chaque transaction ;
  • D’un système de tampons, chacun correspondant à un montant fixe cumulable dépensé lors de chaque payement ;
  • D’un cashback, proposant des réductions sous la forme d’un remboursement effectué après l’achat.

Plus le cumul de ces cagnottes virtuelles propose des récompenses avantageuses, plus les clients sont tentés de refaire appel à leur prestataire. En principe, chaque gratification correspond à un palier à valeur ajoutée proportionnelle à l’investissement total du bénéficiaire. Consommer plus pour gagner plus, dans un esprit gagnant-gagnant !

Pas de favoritisme pour autant, puisqu’il s’agit également de décupler sa clientèle. Un commerçant peut envisager de distribuer des cadeaux à ses nouveaux adhérents, voire décupler les points amassés par leurs premiers achats. Établir un système rentable, équitable et chargé d’opportunités garantit de fidéliser une vaste communauté de clients.

Entretenir son e-réputation pour booster son programme de fidélité

Une fois dûment établi, un programme de fidélité dématérialisé ou non engrange plus d’adhésions si un minimum de marketing l’encadre. Aussi avantageux soit-il, peu de consommateurs risquent d’y souscrire en l’absence de communication ou d’assiduité de la marque sur les réseaux sociaux.

Une entreprise présente et active a minima sur Facebook, Instagram et LinkedIn justifie d’une relation de confiance renforcée avec sa clientèle. En général, trouver le ton juste pour une publication informelle ou humoristique participe à l’interaction entre elle et ses abonnés. Organiser des jeux-concours ou dissimuler des codes promotionnels peut également donner de la visibilité aux programmes de fidélité associés.

Pour séduire les internautes, une marque doit s’affirmer comme une figure d’autorité sur le net. Outre une forte activité sur les réseaux sociaux, posséder sa propre application et la doter d’une interface intuitive est un premier pas. Des partenariats avec d’autres entités comme des chaînes YouTube peuvent être noués pour brasser un public d’autant plus large en facilitant l’accès à l’offre de fidélisation.

Une entreprise peut même envisager de créer sa propre cryptomonnaie afin de développer son aspect marketing en interne, à condition de réunir suffisamment de clients et que son activité s’y prête.

Actualités des entrepreneurs

Dossiers à la une

Actualités

Advertismentspot_img

à la une

Changement d’une manivelle volet roulant : pourquoi est-ce important ?

Bien que votre volet roulant ne présente aucun signe de dysfonctionnement, il est tout de même possible qu’il se bloque de façon subite. Si...

Comment réaliser l’aménagement de son espace de travail ?

S'il s'est imposé comme une alternative quasiment incontournable pour des milliers de salariés pendant la crise sanitaire, le télétravail a aussi fait de nouveaux...

Marc Muret : Utilisation du métavers dans le métier de la santé

Il existe de nombreuses applications potentielles pour les métavers dans le domaine des soins de santé. Par exemple, les professionnels de la santé pourraient...
Advertismentspot_img