Afrique : Total veut vendre ses participations dans ses champs pétrolifères

Total cherche à vendre des participations dans un certain nombre de champs pétrolifères en Angola, une décision qui est considérée comme une première indication d’une vague prévue de désinvestissements de la nation ouest-africaine par de grandes entreprises énergétiques, ont indiqué des sources du secteur.

Le logo de la société pétrolière et gazière française Total sera dévoilé à la station-service de Neuville Saint Rémy en France le 1er octobre 2020. Selon des sources, Total pourrait lever environ 300 millions de dollars, grâce à la vente de sa participation de 20% dans l’offshore Block 14 appartenant à l’Angola, qui comprend les champs de Tombua-Landana, Kuito et un groupe de champs qui composent le projet BBLT,. En 2019, le bloc 14, exploité par Chevron CVX.N, a produit environ 40000 barils d’équivalent pétrole par jour.

L’une des sources a déclaré que la vente de la participation de Total dans le bloc 14 fait partie de la volonté de l’entreprise de se concentrer sur ses champs de pétrole et de gaz plus grands et plus lucratifs en Angola, où elle reste le plus grand opérateur.

En décembre dernier, dans le géant angolais Block 17, Total et ses partenaires ont élargi leurs licences de production.

Dans les années à venir, Total et des concurrents comme BP BP.L, Chevron et Exxon Mobil XOM.N prévoient de vendre des dizaines de milliards d’actifs pétroliers et gaziers dans le monde afin de minimiser la dette qui a explosé après la chute des prix du pétrole en raison de la crise des coronavirus.

Ces cessions devraient inclure un certain nombre de participations dans les champs pétrolifères angolais, où la production est généralement plus complexe et coûteuse que d’autres bassins, ont indiqué les sources.

Pour les entreprises européennes, les ventes s’inscrivent également dans une stratégie à long terme visant à passer des énergies fossiles aux marchés des énergies renouvelables et de l’électricité pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Contrairement à la plupart des grandes sociétés pétrolières, Total ne fixe pas d’objectif de désinvestissement clair.

Les analystes de HSBC estiment cependant que Total vendra environ 200000 BPD de production au cours de la prochaine décennie pour atteindre son objectif de maintenir la production inchangée jusqu’en 2025.

 

Christian KAS

Légende du blogging au Congo - Kinshasa avec 9 ans d'expériences. Christian KAS également connu sous Rev KAS, est un informaticien, blogueur, entrepreneur et révérend congolais. Sur ce blog, Rev KAS partage des connaissances avec les entrepreneurs et les investisseurs en devenir.