6 conseils pour devenir jeune créateur d’entreprise en RDC

Etre jeune et créer son entreprise est une option qui fait peur quand on veut se lancer en RDC.

Beaucoup pense que la création d’entreprise est une affaire de grands. Du moins, sachez qu’aujourd’hui, les jeunes entrepreneurs créent leur entreprise en RDC et rencontrent plus de succès dans leur vie professionnelle. Une chose est sûre, créer son entreprise dès son jeune âge est plus complexe à le faire mais cela reste tout de même réalisable.

Voici 6 conseils pour réussir en tant que jeune créateur d’entreprise.

1) Surmonter la peur de l’échec

La création d’entreprise est comme le parcours scolaire. Il se peut que vous n’ayez pas obtenu la moyenne, mais cela ne vous a pas empêché de continuer vos études et d’obtenir votre diplôme à la fin. C’est la même chose avec la création d’entreprise. Les risques sont nombreux tout au long de ce projet périlleux. Toutefois, surmontez la peur de l’échec. C’est en faisant des erreurs que vous allez apprendre à en tirer profit.

Le succès n’est pas une fin en soi. L’expérience personnelle et professionnelle que vous tirerez de cette aventure est énorme. Vous ne pourrez qu’en sortir grandi ! Il faut admettre qu’être entrepreneur et jeune en même temps est une vie loin d’être tout repos. Dites-vous que c’est une grande expérience que vous allez vivre à un moment de votre vie où les risques sont encore moindre (vous n’avez pas d’obligations financières). Si vous réussissez, ce sera vraiment gratifiant et valorisant pour vous.

2) Bien évaluer la viabilité de votre concept

Tout projet de création d’entreprise part d’un concept. La question qui se pose est : est-il viable ou pas ? Ce n’est pas parce qu’une idée rencontre beaucoup de concurrence qu’elle est mauvaise ou au contraire qu’il n’y a pas de compétition qu’elle est géniale. La seule façon de tester la viabilité d’un concept est de le confronter au marché. D’où l’importance de réaliser une bonne étude de marché.

L’étude de marché est une étape clé de la création d’entreprise. Avoir une bonne connaissance de l’offre et de la demande est important avant de se lancer. Pensez à solliciter les avis de vos proches sur votre concept, à étudier les offres concurrentielles ou à demander les réactions de quelques clients potentiels.

3) Allez progressivement !

Vouloir précipiter les choses n’est pas une bonne chose en soi. Créer une entreprise demande du temps. Réaliser une étude de marché, établir un business plan, chercher un financement, trouver des clients … Ce sont des étapes qui exigent du temps. Selon les spécialistes, il faut au moins un an pour vraiment poser les bases d’une entreprise. Ce n’est pas parce que vous avez un client que c’est une raison pour poser à la hâte vos statuts et procéder à la facturation. En vous précipitant, vous risquez de négliger une étape. Si vous voulez réussir votre création d’entreprise, allez progressivement !

4) Se discipliner

L’un des grands pièges de l’auto-entrepreneuriat est de penser que l’on peut profiter d’une plus grande liberté. En effet, rester seul chez soi peut nous pousser à ne pas voir le temps passer. On se laisse facilement distraire par les tâches ménagères, les loisirs, les activités en famille, etc. On oublie qu’il y a un travail à faire. Les conséquences de ce manque d’autodiscipline est l’alignement de journées de travail interminables. Pour éviter cela, mettez-vous des horaires fixes pour le travail et respectez-les.

Attention, ne négligez pas pour autant les pauses. Elles sont nécessaires à la productivité en permettant à votre mental de se reposer. Ne sacrifiez pas les moments de loisirs, de plaisir en famille ou de sommeil que vous aviez l’habitude d’observer. Dites-vous que vous le méritez bien.

5) Développer vos connaissances

Certes pour se lancer dans l’entrepreneuriat cela n’exige aucun diplôme en particulier mais avoir les connaissances s’avèrent particulièrement indispensables. Des connaissances dans la vente, le marketing, la comptabilité, les finances de l’entreprise. Sans ces savoirs, vous pourriez avoir du mal à avancer dans votre projet. Vous pouvez accélérer l’apprentissage de ces connaissances en vous faisant aider par un coach en création d’entreprise.

6) Soyez réaliste

Les prévisions financières sont indispensables pour évaluer la faisabilité et la viabilité de votre projet de création d’entreprise. Elles sont aussi utilisées pour convaincre les banquiers. Comme leur nom l’indique, elles consistent à estimer les éventuels besoins de votre future entreprise et les possibilités de ressources. Lors de l’établissement des prévisions financières, soyez réaliste. Ne soyez pas trop optimiste sur les prévisions. S’il le faut, minimisez les recettes et maximisez les coûts.

AVANCER RAPIDEMENT

Christian Kas est Entrepreneur Coach – chercheur sur les secrets de réussite et d’excellence des entrepreneurs depuis 2015 en RDC. Il accompagne les ENTREPRENEURS à avoir des résultats concrets dans leur business.

INTEGRER ENTREPRENEUR VIP

 

Christian KAS

Légende du blogging au Congo - Kinshasa avec 9 ans d'expériences. Christian KAS également connu sous Rev KAS, est un informaticien, blogueur, entrepreneur et révérend congolais. Sur ce blog, Rev KAS partage des connaissances avec les entrepreneurs et les investisseurs en devenir.