Créer son entreprise en étant jeunes en RD Congo : les astuces

Créer une entreprise est une expérience enrichissante en plus si vous êtes jeunes en RDC.

Vous vous lancez avec moins de risque du fait que vous n’avez pas de charges cela veut dire de la famille à gérer.

Voici les points important pour créer une entreprise en RDC

1) La vision de votre entreprise

C’est l’idée que vous avez de votre entreprise dans le futur, ce que vous envisagez à l’avenir lorsque vous y pensez. Cette étape est importante, vous devez être au claire avec là où vous voulez aller avec votre entreprise, dans 5 ans, 10 ans, 15 ans. L’entrepreneuriat est plus qu’un métier, c’est une vocation !

2) La mission

C’est la raison pour laquelle une entreprise est créée. Sa raison d’être traduit aussi une certaine éthique. L’entreprise existe pour exécuter le genre d’activités spécifiées dans sa mission et on s’assure que les activités qu’elle entreprend dans le futur cadrent avec cette dernière. La vision peut changer, mais la mission elle ne change pas. Une fois la vision et la mission définies il faut vérifier si le projet est viable et si on peut l’exécuter.

3) Le commercial

Il s’agit au prime abord de la clientèle et des fournisseurs de l’entreprise, puis des partenaires techniques, des consultants, des partenaires financiers ou investisseurs. Aussi des associations professionnelles, de l’État congolais et des plateformes multi-acteurs d’échange et d’innovation.

Vous souhaitez commencer et tout ceci vous parait sûrement un peu complexe. Mais sachez qu’il est très important de savoir comment fonctionne une entreprise classique pour pouvoir déduire votre propre structure. Avant de vous lancer dans votre projet, il est vital de faire une étude de marché.

4) L’étude du marché

Faire une étude de marché peut être long et coûteux, mais ceci est compensé lorsque votre entreprise est créée, qu’elle évolue et génère des revenus. Bien sûr en tant que jeune vous n’avez surement pas les moyens de vous permettre une étude de marché qui va vous coûter une fortune. Des sondages locaux (auprès de vos proches) peuvent vous permettre d’avoir une idée de la viabilité de votre projet. Mettez la main à la pâte donc.

Mais de façon conventionnelle, l’étude du marché est faite afin de connaitre la concurrence et de déterminer une zone d’implantation. L’étude du marché permet de savoir qui vend quoi, qui produit les mêmes choses que vous et qui a besoin de quoi pour ne pas rester dans la masse, mais offrir un produit ou un service différent et/ou meilleur et surtout un produit qui répond à un besoin réel.

Ceci permet d’évaluer l’offre et la demande. Au cas où l’offre est supérieure à la demande il y a mévente. Au cas où la demande existe, mais que les concurrents sont nombreux, il faut être meilleur en rapport qualité et prix pour survivre dans une pareille ambiance entrepreneuriale. Comment allez-vous organiser la production et la vente de vos produits ou services (emplacement, matériel de production, magasins, livraison, le personnel, etc.) ? Quelle action de marketing commerciale mettre en place ?

Une fois les besoins recensés, on peut à présent réfléchir aux solutions à y apporter en faisant preuve d’imagination et en ayant un esprit innovateur. Une fois la solution trouvée, il est alors temps de trouver les moyens de mener à bien ces activités. Comment comptez-vous vous y prendre pour réussir votre projet et qu’est-ce qui vous conforte dans cette position ? Quel document produire pour convaincre les banques que vous êtes le projet à soutenir ? C’est ce à quoi répond un business plan.

5) Le business plan

Le business plan est un outil indispensable pour l’entrepreneur, mais également pour les bailleurs. Ces derniers l’exigeront pour étudier de près la valeur de votre projet pour décider de vous assister ou non.

Le business plan est comme un calendrier, un chronogramme, un guide de tout ce que vous aurez à faire, de toutes les actions qui seront entreprises pour arriver à l’accomplissement de la vision. Pourquoi, quand le faire et combien cela va-t-il couter ? Quels seront les revenus potentiels, le profit ? Il vous permet :

  • D’évaluer la clientèle potentielle
  • De connaître le coût des dépenses
  • D’évaluer la part de marché qui sera captée

Dans la mise en place du business plan il faut tenir compte des tenants et aboutissants de chaque action qu’on entreprend dans la réalisation de la mission.

Une fois votre business plan solidement établi il faudra penser à trouver des investisseurs, un emplacement et mettre la machine en route.

6) L’emplacement de votre structure

Il est défini en fonction de ce que vous offrez, de la demande et du type de clientèle. Choisir un endroit facile d’accès à la clientèle et qui vous offre de la visibilité. Pour une jeune entreprise, il est vital d’être proche de la clientèle. Car, ils seront peu nombreux à se déplacer vers vous. Ce qui n’est pas bien pour les affaires puisqu’être vu est très important.

AVANCER RAPIDEMENT

Christian KAS est Entrepreneur Coach – chercheur sur les secrets de réussite et d’excellence des entrepreneurs depuis 2015 en RDC. Il accompagne les ENTREPRENEURS à avoir des résultats concrets dans leur business.

INTEGRER ENTREPRENEUR VIP

 

 

 
The following two tabs change content below.

Christian Kas

Blogueur, habite à Lubumbashi – RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *