Les formes de l’entrepreneuriat : c’est quoi la bonne en RDC ?

Merci pour le partage...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

L’entrepreneuriat existe depuis des années. Son concept évolue de jour en jour, et de plus en plus, on assiste à l’émergence de diverses formes de l’entrepreneuriat.

Les jeunes entrepreneurs de RDC doivent connaître cela avant même d’entreprendre quelque chose. La franchise, l’essaimage, la création ex-nihilo, l’intrapreneuriat … choisir la bonne forme entrepreneuriale peut être assez laborieux, surtout lorsqu’on ne maîtrise pas les avantages les avantages et les inconvénients de ces différents concepts.

Voici les avantages et les inconvénients de différentes formes de l’entrepreneuriat :

1) L’entrepreneuriat ex-nihilo

Création d’une entreprise ex-nihilo : inconvénients

Mettre en place une entreprise ex-nihilo est souvent très risqué. Eh oui, les porteurs de projets créent leur structure en ne partant de rien, sans fonds de commerce, ni rachat société. On n’est pas dans le cas d’une reprise d’entreprise où l’entrepreneur connaît son chiffre d’affaires et ses potentielles attentes en matière de bénéfices. De la même manière, il ne s’agit pas d’une franchise où le créateur est épaulé et n’est pas seul dans son projet entrepreneurial. C’est une tendance d’isolement où l’entrepreneur se lance dans un monde inconnu et donc court le risque de perdre.

Création d’une entreprise ex-nihilo : avantages

Si l’entrepreneuriat ex-nihilo dispose de nombreux inconvénients, elle peut également avoir des avantages. Il est très souvent intéressant de créer son entreprise ex-nihilo plutôt que de procéder au rachat d’une entreprise existante. Très souvent, le coût en matière d’investissement pour une création ex-nihilo peut être inférieure comparé à celui du rachat d’un fonds de commerce ou d’une entreprise équivalente. Dans un cas pareil, tout est à l’avantage du créateur d’entreprise ex-nihilo.

2) La création d’entreprise en franchise

Entreprendre en franchise : quels avantages ?

L’avantage que vous avez lorsque vous créer une entreprise en franchise est que vous bénéficiez de la notoriété de la marque et de l’enseigne. Vous êtes donc partenaire d’une entreprise qui fonctionne et d’une marque assez connue. Cela va vous permettre de booster les ventes et d’avoir une puissance publique et publicitaire assez forte. Cette forme de l’entrepreneuriat permet de profiter d’un gain de temps considérable. Du moins elle offre un risque moindre comparé à celui d’une entreprise isolée où personne ne vient en aide au créateur.

Un autre avantage à ne pas négliger, est que vous bénéficiez d’une campagne publicitaire de grande envergure à travers le monde. Dans le cas d’une création classique, l’entrepreneur en solo ne saurait bénéficier d’un tel privilège. Il s’agit là, d’une des formes de l’entrepreneuriat qui éradique les risques d’échec, permet le démarrage rapide d’une activité ainsi que l’obtention des meilleures conditions de vente.

Bref, lorsque l’entrepreneur est en partenariat avec un franchiseur, il hérite pour cette même raison, du savoir-faire, du transfert des technologies, d’une gestion de stocks fiable, et même de bons arguments de vente.

Entreprendre en franchise : quels inconvénients ?

L’inconvénient majeur dans le cadre d’une création en franchise est financier. Contrairement à un commerce isolé, cette forme d’entrepreneuriat nécessite de gros investissements. En tant que franchisé, vous payez le droit de redevances et d’entrée. En d’autres termes, le franchisé paie l’accès au savoir-faire et à l’enseigne.

La liberté d’action est très limitée pour le franchisé qui est tenu de respecter les règles imposées par le franchiseur. En effet, le créateur ne dispose pas du privilège de mettre sur pied un concept qui lui est propre, une idée, une innovation, aussi petite soit-elle. Il ne pourra donc pas communiquer comme il le souhaite et se contentera de vendre à titre exclusif.

Pire encore, le contrat en franchise est conclu pour une durée bien déterminée et ne vous garantit pas d’être renouvelée à son terme. C’est l’une des raisons pour laquelle certaines formes de l’entrepreneuriat n’ont rien à envier à une création en franchise.

3) L’essaimage d’entreprise

Avantage de la création d’entreprise par essaimage

L’entrepreneuriat par essaimage offre des atouts non négligeables tant pour l’entrepreneur que pour l’entreprise essaimante.

  • Pour le salarié

Pour le salarié, l’essaimage entrepreneurial est un soutien concret au développement de son projet. L’essaimage représente une forte source de motivation et d’innovation technologique. L’essaimé profite dans ce sens, d’un transfert de technologie, d’une formation et d’un programme bien établie pour la réussite de son projet. Ce dernier est financièrement épaulé par l’entreprise essaimante et peut revenir travailler dans son entreprise si son projet échoue.

  • Pour l’entreprise

D’un autre côté, les avantages s’observent au côté de l’entreprise mère. Celle-ci profite d’une forte notoriété vu qu’elle contribue de manière significative à la promotion de l’emploi et l’autonomie des salariés. De plus, cette entreprise essaimante construit autour d’elle, un réseau d’entrepreneur ou un réseau d’affaires viable pour l’évolution de son secteur d’activité.

4) La reprise d’entreprise

Avantages d’une reprise d’entreprise

Dans le cadre de la création d’une entreprise isolée, le fondateur prend le temps d’étudier son plan d’affaire et les faisabilités de son projet. La reprise d’entreprise par contre, limite les pertes de temps. Elle permet de gagner du temps en ce sens que l’acheteur dispose déjà les ressources humaines et financières requises pour le bon fonctionnement de son activité.

De plus, l’activité achetée peut octroyer des bénéfices immédiatement. Le repreneur est de ce fait épargné des difficultés liées à la mise en place d’une nouvelle entreprise. Il dispose par conséquent la facilité de bénéficier des prêts bancaires pour améliorer l’évolution de son activité. En effet, les banquiers ont tendance à faire confiance aux anciennes entreprises plutôt qu’à celles nouvellement crées. C’est pourquoi, ils sont plus enclins à leur accorder des prêts.

Inconvénients d’une reprise d’entreprise

Pour le repreneur, le rachat d’une entreprise peut avoir quelques inconvénients. Eh oui, c’est pourquoi ce dernier doit étudier de nombreux paramètres avant de se lancer dans le processus de reprise d’entreprise. Au cas contraire, il est susceptible d’encourir les risques commerciaux ou encore des écueils relatifs à l’état financier de la société rachetée.

Par ailleurs, si la société véhicule une image moins forte, cela peut avoir une incidence négative sur la réussite de l’activité rachetée. C’est pourquoi, il doit chercher à savoir ce qui pousse les anciens entrepreneurs à céder leur affaire. Les raisons de vente d’une société, sont dans la plupart des cas, discrètes. Il peut être question de l’arrivée d’un concurrent incontournable sur le marché, le départ d’un « gros client », la disparité d’un fournisseur…Un autre inconvénient à noter est que le prix de la société existante, est bien plus élevé que le budget requis pour démarrer sa propre entreprise.

5) L’intrapreneuriat ou entrepreneuriat organisationnel

Avantages de l’intrapreneuriat

L’avantage de l’intrapreneuriat se présente tant du côté de l’entreprise que celui du salarié.

  • Pour l’entrepreneur

Les entrepreneurs qui intègrent à leur culture l’intrapreneuriat dans un souci d’accroissement de leur expertise et compétitivité, bénéficient de nombreux avantages qu’il convient de souligner. Ces dernières sont plus flexibles et s’adaptent mieux aux différentes situations qui se présentent en termes de ressources humaines et financières.

Par ailleurs, l’entrepreneuriat organisationnel offre aux entreprises la possibilité de faire positivement évoluer leur image ainsi que leur notoriété. Les salariés accordent une certaine gratitude aux entreprises favorisant l’intrapreneuriat.

  • Pour le salarié

Le salarié qui effectue l’intrapreneuriat au sein de son entreprise, bénéficie d’une aide financière considérable pour le développement de son projet. Pour le porteur de projet, cette aide financière est d’ailleurs facile à acquérir. De manière stratégique, l’intrapreneur ou le salarié a la possibilité de tester directement son projet auprès des autres employés assimilés aux bêta-testeurs.

Lire aussi: Les formes de l’entrepreneuriat : laquelle choisir en RDC ?

AVANCER RAPIDEMENT

Christian KAS est Entrepreneur Coach – chercheur sur les secrets de réussite et d’excellence des entrepreneurs depuis 2015 en RDC. Il accompagne les ENTREPRENEURS à avoir des résultats concrets dans leur business.

INTEGRER ENTREPRENEUR VIP

 

 

 

 
The following two tabs change content below.
Habite à Arusha - Tanzanie, Entrepreneur Coach.

Christian Kas

Habite à Arusha - Tanzanie, Entrepreneur Coach.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *