RD Congo : Comment trouver une idée de création d’entreprise ?

Merci pour le partage...Share on Facebook
Facebook
3Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Trouver une bonne idée de projet ou d’affaires en RD Congo demande de bien développer votre cerveau. Les opportunités sont toujours disponibles pour créer de la richesse.

J’entends souvent les entrepreneurs débutants me dire «  j’aimerais créer mon entreprise, mais je n’ai pas d’idée » ? Ecoutez, être entrepreneur c’est apprendre à résoudre correctement les problèmes avant de rassembler les ressources nécessaires à sa mise en place.

Permettez-moi de vous donner un exemple simple, les études montrent que l’être humain grandit chaque jour. Chaque jour les parties de son corps se développe. Chaque jour ses cheveux poussent et pour certains cela devient un problème. Des entrepreneurs visionnaires ont imaginé a partir de ce problème de créer une tondeuse. Ceci pour permettre à l’homme de prendre soin des ses cheveux. La clé ici, c’est qu’à partir d’un problème peut naître une idée business rentable.

Mais comment les idées naissent-elles dans les esprits des entrepreneurs ? S’agit-il d’un «  éclat de génie » ou d’un processus lié à l’histoire et au quotidien de chacun ? Eh bien, je peux dire oui et non à la fois ! Bien qu’il n’existe pas de recette miracle, on peut tout de même citer certaines pistes à suivre pour trouver une idée de création d’entreprise, celle qui sera en accord avec vous-même et qui trouvera son marché.

1) Inspirez-vous des autres

La première clé à appliquer pour trouver une bonne idée de projet est d’observer ce qui vous entoure. Ceci dans le but de s’en inspirer ou de le répliquer. Inspirer-vous des business qui éveillent votre créativité, votre enthousiasme. Si possible, allez à la rencontre du créateur d’entreprise qui vous inspire, posez-lui des questions sur la manière qu’il a trouvé son idée d’entreprise. Cela va ouvrir des portes d’imagination dans votre cerveau.

En effet, la bonne idée, contrairement aux idées reçues, n’est pas nécessairement quelque chose d’original et de novateur. D’ailleurs, est-ce qu’il existe seulement un super marché dans votre ville, ou qu’une boulangerie, ou qu’un seul lieu de divertissement… ? L’essentiel est d’avoir un projet cohérent, bien implémenté sur un marché suffisamment grand pour absorber toute l’offre.

Vous avez au moins trois occasions de tirer parti des idées existantes :

1) Quand vous êtes en déplacement, notez les concepts originaux que vous croisez. Certains d’entre eux sont peut-être à reproduire dans votre région ?

Exemple : vous mangez dans un concept de restaurant amusant lors d’un voyage… Pourquoi ne pas le répliquer dans votre région ?

2) Quand vous êtes insatisfait d’un produit/service, notez comment vous aimeriez le voir évoluer. Vous pouvez alors proposer les mêmes produits/services, mais mieux !

Exemple : à chaque fois que vous vous rendez chez votre coiffeur, l’accueil est mauvais et le confort insatisfaisant ? N’y aurait-il pas un marché à satisfaire autrement ?

3) vous pouvez également envisager non pas de faire mieux que la concurrence mais différemment… par exemple l’adapter à un autre segment de clientèle.

Exemple : vous louez régulièrement des voitures mais aucune agence ne propose vraiment l’offre qui vous convient. Etes-vous seul à faire ce constat ? Y-aurait-il un segment de marché non satisfait par l’offre existante ?

2) Innover

La deuxième clé à suivre pour trouver une idée d’affaires vous demandera cette fois d’être un peu plus créatif. L’idée est toujours d’observer ce qui vous entoure mais dans le but cette fois de créer quelque chose de nouveau pour résoudre des problèmes existants.

Vous pouvez aborder cette clé de deux manières : par l’introspection ou par l’empathie.

1) L’introspection : concentrez-vous sur les difficultés que vous rencontrez au quotidien dans quelque domaine que ce soit, et imaginez des solutions.

Exemple : devant le constat des difficultés à trouver une maison à louer en RD Congo, des entrepreneurs ont répondu en proposant un site web qui met en avant les maisons disponibles à occuper.

2) L’empathie : appliquer le même principe mais basé sur l’expérience des gens qui vous entourent. Echanger avec eux, rendez-vous disponible pour écouter leurs difficultés, appropriez-vous leurs problèmes… puis tentez d’imaginer des solutions.

Dans les deux cas, il faut savoir observer et être à l’affût si vous voulez trouver une bonne idée de création d’entreprise. Sachez tirer parti de vos expériences et de celles des autres !

3) Développer votre concentration

J’aborde souvent ce point uniquement dans mes coachings. Je tiens à vous le partager : souvent les entrepreneurs débutant sont occupés par une multitude des informations, cela vous rend improductif. Vous devez concentrer votre esprit sur les choses importantes qui nourrissent votre esprit. Nourrissez vos valeurs hautes par la lecture, les vidéos instructives, les audio… Cela permet à votre cerveau d’être attentif à toutes les opportunités d’affaires présentes dans votre environnement. Faites cela pas une seule fois pendant l’année mais chaque jour, cela doit être une norme de vie, se concentrez sur ce que vous voulez.

Si vous voulez aller plus loin, participer à mon accompagnement pour entrepreneurs, je parle en détails sur le sujet du pouvoir de la concentration.

 
The following two tabs change content below.
Habite à Lubumbashi, parfois la Tanzanie. Entrepreneur Coach. Conseil les jeunes entrepreneurs à la création entreprise. Accompagne le TPE, PME et Startup en RD Congo. Dans mon temps libre je prefère me connecter à la nature, la créativité, la liberté. J'aime suivre le cinéma tanzanien, les musiques de films m'interessent aussi. Mon plat prefèré c'est les haricots très sucrés avec le riz blanc d'Afrique.

Christian Kas

Habite à Lubumbashi, parfois la Tanzanie. Entrepreneur Coach. Conseil les jeunes entrepreneurs à la création entreprise. Accompagne le TPE, PME et Startup en RD Congo. Dans mon temps libre je prefère me connecter à la nature, la créativité, la liberté. J'aime suivre le cinéma tanzanien, les musiques de films m'interessent aussi. Mon plat prefèré c'est les haricots très sucrés avec le riz blanc d'Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *