Le Top 50 de Startups en RD Congo

Merci pour le partage...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Voici le classement de Wazatech de Top 50 de Startups en RD Congo. Ceci est le résultat de Janvier 2018. Le Top 50 de Startups s’effectue les mois impairs pendant l’année en République Démocratique Congo.

Christian Kas vous partage les fruits de ses 3 années de recherches dans l’écosystème entrepreneurial de RDC. L’entrepreneur à voué ces années à comprendre l’évolution de startups. Ces résultats sont bénéfiques pour les investisseurs, les microfinances, les Business Angels ainsi que le gouvernement congolais à avoir une idée nette des enjeux des jeunes pousses.

Christian Kas, Auteur du Top 50 Startups en RD Congo
Christian Kas, Auteur du Top 50 Startups en RD Congo

Nous sommes convaincus que le Congo est un pays extraordinaire. Notre intérêt est de partager une vision positive des initiateurs de projets. Du moins, signalons 3 défis majeurs qui vont transformer totalement l’économie de la République Démocratique du Congo.

Des façons brèves, ces 3 défis sont entre autre :

  • Un système de paiement sécurisé adaptable à la réalité de vie de congolais
  • Une amélioration de la qualité d’Internet
  • L’accélération de création des incubateurs de qualité

Ce résultat se base sur les résultats suivants :

  • La Scalabilité du projet: En claire, c’est la capacité à reproduire ou à multiplier un processus avec fiabilité lorsque le volume augmente. La Scalabilité détermine votre volume potentiel de travail maximal. Plus il est facile de Dupliquer ou de Multiplier la valeur distribuée, plus l’entreprise est Scalable.
  • Les années d’existence: Une startup qui a au moins 3 années d’existance a plus de valeur aux yeux des investisseurs. Après cette période, l’entrepreneur met fin à ses fantasmes et considère sa startup dans sa réalité.
  • La technologie Utilisée: Pour apporter de la valeur avec son produit, tout dépend de la technologie utilisé. Du web en passant par les applications mobiles, cela déterminera la réussite de votre startup.

Nous mettons à disposition ce classement pour aider les gouvernements de RDC lors de financement. Le regroupement de ces startups permettra également la collaboration, la familiarisation entre eux. Aussi les encourager de leur apport dans l’économie nationale. Sachez que le choix de ces startups est un choix stratégique. Une startup a au départ l’idée de changer le monde et le chemin pour y arriver est en perpétuelle recherche. Une fois que la startup trouve son modèle économique, à ce niveau la startup change en entreprise.

Certains critères restent internes à Wazatech, nous vous donnons ce qui est important pour vous.

Nous sommes heureux de vous partagez ces fruits de 3 ans de recherche, de découverte et de fascination pour le potentiel de RDC.

Classement Janvier 2018 – Top 50 Startups en République Démocratique du Congo

 

 

 

CLASSEMENTSTARTUPS/PROJETSCATEGORIESDETAILS
1UB TELECOMIT & SoftwareUB TELECOM
2ZEFONEWORLDE-CommerceZEFONEWORLD
3PRE-EXETATEdTechPRE-EXETAT
4CYCLE MHealthTechCYCLE M
5KONGO CONNECTSocial NetworkKONGO CONNECT
6PALUCHECKHealthTechPALUCHECK
7KIVUZIKArtTechKIVUZIK
8SOS TUTOBlogTechSOS TUTO
9REPUBLIK VILLEArtTechREPUBLIK VILLE
10CREABOX COMMUNICATIONMarketingCREABOX COMMUNICATION
11243 SHOPPINGArtTech243 SHOPPING
12PATA KAZIAnnonce travailPATA KAZI
13BAZIKSArtTechBAZIKS
14CARWANGUAnnonce voitureCARWANGU
15INFORMAGENIEBlogTechINFORMAGENIE
16LUMUMBA LABEducationLUMUMBA LAB
17MAXICASHFinTechMAXICASH
18UPSAIL GROUPBig DataUPSAIL GROUP
19VIDIAideVIDI
20MAPAPA'SFashionTechMAPAPA'S
21RESOJECAccompagnementRESOJEC
22WAPIMEDMedTECHWAPIMED
23CANDIEdTechCANDI
24LUKASearch EngineLUKA
25SURPRISE TROPICALEFoodTechSURPRISE TROPICALE
26CEDYA SYSTEMMobile AppCEDYA SYSTEM
27EMARTFoodTechEMART
28TENDAJI TECHNOLOGIENetworkTENDAJI TECHNOLOGIE
29INIDEV INTERNATIONALEducationINIDEV INTERNATIONAL
30ETEYELO SYSTÈMEEducationETEYELO SYSTEME
31BENDA PHOTOArtTechBENDA PHOTO
32SILIKON BANTUAssociationSILIKON BANTU
33SOMBAE-CommerceSOMBA
34MOLATO MARKETFashionTechMOLATO MARKET
35YOUDEEImmobilierYOUDEE
36SIMPLUSAideSIMPLUS
37KIVU ENTREPRENEURIncubationKIVU ENTREPRENEUR
38WANGO MUSIKArtTechWANGO MUSIK
39STARTUPITCONGOAccelerateurSTARTUPITCONGO
40KITUNGAE-CommerceKITUNGA
41N'ART DESIGNArtTechN'ART DESIGN
42MC SHOPE-CommerceMC SHOP
43LAPKETConsommation CollaborativeLAPKET
44KWETUFashionTechKWETU
45POOTIMESMarketingPOOTIMES
46CONGO CLOUD COMPUTERIT & SoftwareCONGO CLOUD COMPUTER
47HAZETUBlogTechHAZETU
48TUTORIELPROBlogTechTUTORIELPRO
49IMANI HUBIncubationIMANI HUB
50STARTUPBlogTechSTARTUP

 

Tous droits reservés - Wazatech - Classement Startups Janvier 2018

Interdiction formelle sans l'autorisation de l'Auteur

Christian Kas

The following two tabs change content below.
Coach personnel des entrepreneurs

Christian Kas

Coach personnel des entrepreneurs

12 pensées sur “Le Top 50 de Startups en RD Congo

  • janvier 2, 2018 à 4:52
    Permalink

    En tous cas, je suis vraiment content pour l'article bravo! WAZA tech

  • janvier 3, 2018 à 12:13
    Permalink

    Salut Christian,
    Comme d'habitude, très bon article. Grace à toi, je viens de découvrir pleins d'autres startups congolais que je ne connaissais pas.
    Merci

  • janvier 3, 2018 à 12:50
    Permalink

    Toutes mes félicitations Christian! c'est vraiment bénéfique pour tous les jeunes entrepreneurs.

  • janvier 3, 2018 à 1:40
    Permalink

    C'est rès génial l'article. Du courage pour ces jeunes entrepreneurs qui continuent d'innover dans l'espace congolais 🙂

  • janvier 5, 2018 à 9:37
    Permalink

    Bonjour,
    Très bel article mais je ne vois pas connect congo S.A qui est une startup et en même temps incubateur de startups ou bien vous vous êtes limité à la partie est seulement ?

  • janvier 7, 2018 à 8:13
    Permalink

    j'ai eu le temps de lire cet article, mais je peux dire que, j'ai suis un peut déçu par l'administrateur, car dans le titre, vous annoncé la liste des 50 meilleures start-ups de la RDC, pendant que sur la liste on trouve même des structure qui ne sont pas des startup, mais plutôt des incubateur et des accélérateur d'autres sont plutôt des association des entrepreneurs, je veux citer leur nom et donner leur description de leur status en fin de pouvoir sortir certaines personnes dans l'ignorance par manque d'information. Prenons par exemple le cas de silicon bantu qui n'ai d'autres qu'une associations des entrepreneurs.

    Silicon bantu statut:

    Silikon Bantu est une association d’entrepreneurs africains (ou d’origines africaines) actifs dans les nouvelles technologies numériques.

    Cette association se veut être une plateforme d’échanges et concertations ayant pour objectif de « Fédérer – Accélérer – défendre – faire Rayonner » les initiatives qui visent à promouvoir les nouvelles technologies numériques et créer des écosystèmes viables. Suivis de,

    Kivu entrepreneurs : Kivu Entrepreneurs est le premier incubateur de startups privé de la RDC. Situé à Goma, dans la région du Nord-Kivu, il a pour but de promouvoir l’entrepreneuriat et donc d’aider la jeunesse locale à concrétiser ses projets.

    Sur ce paragraphe, j'ai aimerai prendre le temps d'éclaircir certains point de différence entre un incubateur et un accélérateur ainsi qu'une startup.

    *Incubateur : les incubateurs sont des structures proposant des services pour soutenir les créateurs (en phase de création) ou les entrepreneurs (entreprise déjà créée). Leur objectif est d’aider ces derniers à transformer une idée innovante en entreprise performante. La qualité « innovante » d’une entreprise n’est pas si simple à définir. Elle peut concerner le domaine d’activité – science, haute technologie, économie sociale et solidaire (ESS) –, mais aussi le modèle économique, l’approche commerciale, etc.

    Vous noterez que les incubateurs sont :

    sois publics : ceux qui dépendent des grandes écoles d’ingénieurs (centrale, Polytechnique, Télécom Paris Tech) ou des grandes écoles de commerce (HEC, EM Lyon, ESCP), des collectivités locales ou des CEEI (centres européens d’entreprises et d’innovation) ;

    sois privés : créés eux-mêmes par de grandes entreprises, des investisseurs, des entrepreneurs.

    Vous pouvez y prétendre au moment de la création de votre entreprise, mais également lors de la phase de développement.

    – les services que vous propose un incubateur sont : l’hébergement de votre entreprise à un prix intéressant (voire gratuit !), la mise à disposition des ressources matérielles et outils disponibles dans les locaux, l’accompagnement personnalisé (business model, business plan, brevets, propriété intellectuelle, structuration juridique, levée de fonds), l’accès aux compétences d’experts dans votre domaine d’expertise ou dans votre métier, la mise en relation avec d’autres entrepreneurs soutenus dans la structure et avec un réseau d’investisseurs, partenaires ou clients potentiels.

    * Accélérateur : il s’agit, là aussi, de structures d’accompagnement centrées sur les projets innovants. Un accélérateur va moins loin qu’un incubateur. La durée d’accompagnement est en général plus courte voire très brève. L’accélérateur est plus pratico-pratique et concentre son activité sur la partie technique du développement et la croissance des entreprises : trouver un business model, des clients, de nouveaux investisseurs, s’adapter au marché, développer son pitch, etc. Dans un accélérateur, les entreprises hébergées peuvent payer une (petite) cotisation, mais aussi bénéficier de l’apport d’un soutien financier moyennant une prise de participation de l’accélérateur dans le capital de ces start-up.

    * Startup : une startup, une entreprise pas comme les autres ? Si ce n'est le statut juridique, une startup se différencie en bien des points d'une entreprise classique. On est face à deux types de structures qui ne fonctionnent pas pareil, qui n'ont pas la même dynamique ni les mêmes objectifs.

    Le mot "startup" n'est pas un anglicisme pour juste dire "jeune entreprise qui démarre" ou "entreprise technologique". D'un côté, on a une structure dont un des enjeux est d'avoir des process efficaces, permettant de délivrer le meilleur service possible avec un fonctionnement optimal. De l'autre, on a une structure qui explore, expérimente, afin de trouver ce qui a de la valeur pour le client, comment lui délivrer cette valeur, et comment gagner de l'argent tout en le faisant (cette différence explique d'ailleurs pourquoi de nombreuses entreprises ont des difficultés à innover, car les process qui ont fait leur succès sont des freins à l'innovation).

    <>

    Les caractéristiques d'une startup

    Comment savoir quand on a affaire à une startup ou non ? Voici les différentes caractéristiques d'une startup :

    Temporaire : une startup n’a pas vocation à le rester toute sa vie. Être startup n'est pas un objectif en soi. Une startup est une phase particulière, et le principal objectif est d'en sortir. Il s’agit comme le dit Peter Thiel, célèbre entrepreneur de la Silicon Valley, de passer de 0 à 1, de transformer une idée en entreprise, de trouver une nouvelle manière de rendre un service, de créer de la valeur.

    Recherche d'un Business Model : Être une startup c'est apporter de la valeur à des clients avec un produit ou un service que personne n'a jamais fait avant. Et l'enjeu d'une startup est de trouver et construire le Business Model qui va avec. Un Business Model qui n'est pas calqué sur une structure existante, et qui n'est pas forcément évident au lancement de la structure.

    Attention : ne pas confondre Business Model (l’ensemble du modèle, des mécanismes, qui permettent à l’entreprise de générer des revenus) et Business Plan

    Industrialisable/Reproductible : Cela signifie qu’une startup cherche un modèle qui, une fois qu'il fonctionne (i.e. on gagne de l’argent et on sait comment on en gagne), peut être réalisé à plus grande échelle, dans d'autres lieux, ou être fait par d’autres. L'exemple le plus parlant est celui d'Airbnb ou d'Uber, qui se déploient ville par ville à partir d'une recette qui fonctionne (même s'il faut bien entendu parfois l'adapter aux contextes locaux).

    Scalable (pour une croissance exponentielle) : L'autre caractéristique d'une startup, c'est sa scalabilité. Le fait d'avoir un modèle où plus le nombre de clients augmente, plus les marges sont grandes. Les premiers clients coûtent plus chers que les suivants, et ainsi de suite. C'est cette scalabilité, et le fait que le modèle soit reproductible, qui permet aux startups de grandir si vite et si loin, en peu de temps, comparativement à une entreprise plus classique.

    Ce n'est donc pas parce que votre boite est cool, que les salariés portent des baskets et des sweats à capuches, ou encore parce qu'il y a un baby-foot dans la salle de pause, que vous êtes une startup. Travailler dans le numérique ne suffit pas non plus. A Rennes par exemple, on voit souvent Mediaveille ou Niji citées comme des startups (parce qu'elles grandissent rapidement et quelles sont "dans le numérique"), mais ce n'est pas le cas. Leur business est en effet basé sur la vente de prestations de service. Ce qui veut dire que plus ils ont de clients et de missions, plus il faut recruter (presque proportionnellement). Mediaveille et Niji ne sont donc pas à la recherche d'un Business Model, et ne sont pas scalables. Ce ne sont pas des startups et ce n'est pas grave. Ce sont de très belles boîtes rennaises, qui créent de l'emploi, contribuent à rendre l'écosystème local attractif ! Que voulez-vous de plus ? Être une startup n'est pas une fin en soi !

    Si vous voulez entreprendre, ne cherchez donc pas à créer une startup à tout prix, ou à vouloir en être une, juste parce que c'est tendance. Créer la meilleure structure qui permettra de répondre aux problèmes que vous voulez résoudre. Et n'oublier pas de trouver un modèle économique en cours de route !

    Nous devons faire très attention aux informations que nous voulons passer à nos lecteurs, essayons de savoir distinguer les choses, un travail qui appris 3 ans de recherche, j'ai peut dire que suis déçu.

  • janvier 13, 2018 à 2:30
    Permalink

    Bjr merci pour la liste malgré que monsieur Kipoyi Renedieu viens de nous éclairer, je crois que l'admin devrai prendre les contacts de certains experts pour l'aider dans sa quête car ce qu'il fait c'est vraiment une mine d'or.

  • janvier 15, 2018 à 7:38
    Permalink

    congratulation kas .

  • janvier 20, 2018 à 1:50
    Permalink

    Très bon article, mes felicitations pour le travail fait mais si il y à améliorer.
    J'aurais aimé être capable d'avoir plus d'information sur chaque entreprise(qui sont ils, qu'est ce qu'ils font etc..) en cliquant sur le nom de l'entreprise

  • janvier 25, 2018 à 12:01
    Permalink

    Salut Chris,
    Merci pour cet article si riche. Bravo!! Je ne savais pas que la RDC renfermait, des jeunes si talentueux.
    Courage.

  • janvier 25, 2018 à 12:55
    Permalink

    Merci Mr. Mpoyi pour votre intervention pertinente....
    mais juste un petit éclaircissement
    une start-up n'est pas une entreprise, ni même sa miniature....car une start-up est une entité sociale qui cherche un business plan
    tandis qu'une entreprise est une entité sociale qui exploite et perfectionne le business plan.

    une entreprise a déjà un business plan donc le plan d'affaires,elle sait déjà comment gagner l'argent mais une start-up est à la recherche de ce plan d'affaires...donc elle n'est pas encore une entreprise ,elle sera le jour où elle trouvera son business plan

  • avril 2, 2018 à 10:47
    Permalink

    Bon article! C'est vrai qu'on a encore beaucoup de travail a faire ... Juste une petite correction. L'accelerateur s'appelle StartITCongo (http://startitcongo.com/), et pas StartupitCongo. En Avril un nouveau "centre d'incubation" sera ouvert a Kinshasa: IngeniousCity (http://ingeniouscity.com/).

  • juin 27, 2018 à 5:57
    Permalink

    Merci beaucoup pour cet article informatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *