Ken M'baz: Témoignage sur la création de Nuvens Watch

Merci pour le partage...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Christian Kas, fondateur de Wazatech était en communication avec Kelvin M’baz. Kelvin est un entrepreneur vivant au Brésil. Il est le créateur de la montre intelligente Nuvens Watch. L’entrepreneur partage son expérience inspirant sur Wazatech.

Ken Kelvin M’baz

Ma carrière universitaire a commencé par des traumatismes des différences de couleur de peau. J’étais le seul black de ma salle. Il suffisait obtenir une note en dessous de la moyenne pour voir le plaisir que j’offrais à me collègue, le plaisir que je donnais à toute ces personnes qui confirmait ce qu’ils pensaient déjà d’un africain, de mon continent.

C’est la que j’ai vite compris, que si je ne fais rien, je ne vaudrai rien. Alors au lieu de me plaindre comme le font d’autre par rapport aux situations qu’ils traversent, j’ai simplement pris la décision de faire quelque chose. Inspiré par ma découverte sur Vérone Mankou en 2015, j’ai décidé par la suite de créer une startup avec un associé Angolais qui est aussi un programmeur avant tout comme moi.

Notre travail de fin de cycle, considéré comme le meilleur de toute l’université et du département de science de notre université en 2016 basé sur l’intelligence artificiel et un navigateur web possédant une gamme d’application d’où l’une d’entre elle était une bibliothèque musicale comme un Spotify. Pour naviguer avec le navigateur web, on avait pas besoin de toucher au clavier, ni à la souri, il suffisait simplement de parler et les choses se faisaient comme par magie. Ce travail de fin de cycle a su me redonner confiance et c’est la où j’ai vite compris que j’avais du potentiel. Le respect était regagné et là je pensais déjà à quelque chose de nouveau. Quelque chose pour mon continent, car j’avais compris que ma lutte était pour mon continent.

Après mon voyage à paris en fin d’année 2016, où j’étais allé pour de vacance, j’ai fini par faire des découvertes extraordinaires sur les nouvelles technologies dans le monde wearable. À mon retour au Brésil, dans le pays où je reste actuellement, j’ai commencé à poursuivre des études sur les mécanismes et l’architectures des hardwares utilisé sur la technologie des choses, précisément sur le wearable de montre intelligente. J’ai élaboré un prototype avec un design qui se concentrait un peu plus sur une montre de modèle swiss classique qui fuirait un peu le côté sportif du design, simple et moins compliqué.

L’objectif était de lancer une montre intelligente connecté à des écouteurs wireless et qui pourrait comme tous les autres montres intelligentes se parrainer avec un smartphone, mais à un prix un peu plus moins cher, mais avec un design à couper le souffle.

Nuvens Watch
Nuvens Watch

 

Le projet paraissait un peu fou et beaucoup plus osé comme disait certains de mes amis, même mon associé pensait que j’exagérais un peu, surtout que l’on n’avait pas le moyen. J’ai décidé de continuer ce rêve seul dans l’espoir d’accomplir ce que je voulais. À chaque fois le soir, j’avais l’habitude de me faire des imaginations avec cette montre autour de mon poignet qui porterait le nom de la marque de la startup. C’était fou, mais je ne pouvais pas m’en empêcher de rêver. En effet, cela me motivait encore plus de continuer ma folie. Et un jour sur internet, j’ai attrapé un contact d’une usine basé en Asie, précisément en Coré du sud, que j’ai contacté pour savoir comment pourrait se dérouler en effet la mise en œuvre de cette montre connecté. Nous avons parlé durant des heures sur WhatsApp, le montant qui m’a été présenté était colossal. Il nous fallait un software qui pourrait supporter tous les besoins que nous avions présenté aux coréens et un système opérationnel dans lequel toutes les fonctionnalités de la montre seront exercées.

Nuvens Watch made in congo
Nuvens Watch made in congo

J’ai commencé à vendre certaines histoires que je possédais, le frais de stage que je gagnais à l’époque je les ai simplement investis pour payer l’entreprise Corréenne pour commencer l’assemblage, travailler sur le software et tout. C’est en ce moment là que mon associé a commencé à prendre les choses au sérieux, il a participé lui aussi au financement et nous avions tous deux travaillé sur le 30% du software et avons laissé nos collègues ingénieur Corréen faire le reste du travail y compris l’assemblage qui a était fait en Chine. La montre à été basé sur le modèle DM, avec lequel nous avons renforcé les fonctionnalités.  Et six mois plus tard, nous avons reçu avec nous les premières montres connectées portant la marque de notre startup ‘’Nuvens Watch ‘’. Nous sommes passés à l’étape des testes pour étudier la ténacité de notre montre intelligente et ses écouteurs Wireless que nous avons surnommé AKSANTI. Le son est puissant, la qualité du son est extrêmement satisfaisant pour ceux qui aiment la musique comme moi. Les écouteurs ne servent pas seulement á écouter de la musique, mais aussi il possède un micro qui efface les ruides pour parler calmement avec lorsque vous recevez un appel. Il suffit de glisser son doigt sur la Nuvens Watch et dire simplement allo portant avec vous les écouteurs Aksanti ou simplement d’appuyer sur la surface d’Aksanti pour prendre les appels et parler sans exercices.

Ken Kelvin M’baz

En savoir plus

Nuvens Corporation

The following two tabs change content below.
Coach personnel des entrepreneurs

Christian Kas

Coach personnel des entrepreneurs

Une pensée sur “Ken M'baz: Témoignage sur la création de Nuvens Watch

  • janvier 18, 2018 à 12:30
    Permalink

    Toujours fier de voir un enfant du continent faire une tel chose, le monde doit savoir qu'on est pas et ne seront jamais des "monkey in the jungle" mais il faut savoir le prouver, et ceci est une preuve, félicitation Mr Kelvin Mbaz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *