Les secteurs porteurs pour la création d’entreprise en RDC

Merci pour le partage...Share on Facebook
Facebook
14Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

La République Démocratique du Congo possède des atouts économiques énormes.

De part mon expérience de Business Coach en RDC, je vais vous partagez les meilleurs secteurs porteurs du pays. Des secteurs qui, selon moi va vous aider absolument à créer une entreprise rentable au Congo. Ce sont les fruits de recherche effectuée depuis 2015 au près de chefs d’entreprises, entrepreneurs et personnalités de RDC.

Des chiffres pour vous faire réfléchir

La superficie du pays est de 2 345 409 Kilomètre carré. Cette superficie offre de vaste espace. La RDC est le 11è pays le plus grand au monde.

Le réseau hydrographique est très important avec des cours d’eau comme le fleuve Congo de 4 700 Kilomètre de longueur. Aussi un chiffre de 7 500 à 21 000 mètre cubes de débit par seconde, ce qui lui confère un potentiel hydroélectrique estimé à 100 000 de Mégawatt soit 13% du potentiel hydroélectrique mondiale.

Le massif forestier estimé de près de 128 000 000 Hectare avec environ 10 500 espèces d’arbres. Le pays possède une grande diversité climatique favorable à une agriculture moderne.

Une population estimée à plus de 78 millions d’habitants ce qui constitue un important marché potentiel de consommation. Le relief aussi diversifié constitué de plaines, des plateaux, de collines. Une pluviométrie abondante et régulière, atout majeur pour l’agriculture.

Le potentiel géologique est énorme en ressource minière. Des minerais tels que l’or, le dimant, l’uranium etc…) encore sous exploité. L’accès sur l’atlantique à Matadi est totalement possible. Des contacts privilégiés avec un important réseau de pays importateurs parmi lesquels la Chine, les Etats-Unis, le Brésil s’effectue sur le port de Matadi. Une biodiversité de la faune et de la flore le plus important du monde après l’Amazonie.

4 secteurs porteurs pour la création d’entreprise

De manière générale, l’économie congolaise se base beaucoup sur les industries extractives.

Du moins, certains secteurs d’activités sont reconnus comme étant à fort potentiel :

1) Le secteur des services

Sa contribution au PIB estimé à 46,3%(2016). C’est le secteur productif de l’économie congolaise. Cela s’observe dans le secteur de la Technologie de l’Information et de la Communication (TIC). Ce secteur tire l’avantage dans l’installation de la fibre optique. Ceci a eu pour répercussion l’augmentation de la bande passante et donc l’augmentation du volume de données transportée. Aussi de l’amélioration de la qualité des services fournis par les operateurs de télécommunications. Ceci a favorisé la libéralisation du secteur de la téléphonie mobile et l’installation de nombreuses entreprises. Cette explosion des télécoms a également permis le développement de service à forte valeur ajoutée.

Les besoins d’étendre la fibre optique demeurent une préoccupation pour les pouvoirs publics. Cela constitue donc une opportunité d’investissement. A part le TIC, le secteur de transports est lui aussi l’un de secteurs porteurs, notamment le transport interurbain.

2) Le secteur manufacturier

C’est le deuxième secteur producteur de richesse avec une contribution au PIB de 32,5%(2016), tiré par la production minière. Le potentiel géologique de RDC est grande : deuxième réserve mondiale de cuivre, première réserve mondiale de cobalt, plusieurs autres minerais rares. A côté de cette industrie minière, il existe une industrie agroalimentaire tout aussi importante avec des filiales de multinationales comme Heineken ou Castel qui se partagent le marché.

3) Le secteur primaire (20,6% du PIB)

La République Démocratique du Congo offre des opportunités d’investissement dans le secteur agricole, de la production à la commercialisation. Le potentiel agronomique est exceptionnel du fait de conditions climatiques favorables. Une pluviométrie de 1 000 mm/an, une température moyenne annuelle de 20°C, d’une superficie arable estimée à 80 millions d’hectares. Une grande variété de sols (argileux, sablonneux, volcaniques), d’une végétation diversifiée (forêt, savane, steppes…) et d’un potentiel humain extraordinaire. La RDC dispose d’atouts immenses susceptibles de favoriser l’investissement dans le secteur agricole. Les principales cultures des plantations : le cacao, le palmier à huile, l’hévéa, la canne à sucre, le tabac, le coton, le thé etc…

Les cultures vivrières sont très variées : manioc, maïs, riz, arachide, bananes plantain, pomme de terre, igname, blé, sorgho, haricot, soja, niébé, taro, patate douce, etc.

4) Les start-up en RDC

Entreprendre ou investir dans le domaine des start-ups en RDC représente une véritable opportunité. Le monde de start-up est un secteur encore embryonnaire et au riche potentiel. Les start-up se développent dans le domaine du digital, le développement web et des applications mobiles. La demande locale est en croissante augmentation.

Pour finir, je vous invite de trouver un entrepreneur local si vous êtes décidé de créer votre entreprise en République Démocratique du Congo. Il est moins facile d’écrire toutes mes idées sur un article ! Pour besoin d’accompagnement, de conseil, c’est avec plaisir que je vais vous aidez. Être accompagné par moi vous aide à gagner en temps et en efficacité. Vous profiterez ainsi de ma précieuse expérience du business en RDC.

 

The following two tabs change content below.
Business Coach | J'accompagne les entrepreneurs à progresser dans leur vie pro & perso.

Christian Kas

Business Coach | J'accompagne les entrepreneurs à progresser dans leur vie pro & perso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *