L’incroyable effet des valeurs dans une entreprise

Merci pour le partage...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Il suffit de surfer sur internet et d’ouvrir les sites des entreprises pour y voir inscrites leurs valeurs. Elles font partie le plus souvent de la Baseline.

Elles sont l’une des sources de communication de l’entreprise.  Comme c’est le cas du logo mais les valeurs participent d’abord à l’adhésion des salariés, qui, sans elles, perdent le sens de leur action.

Le sens des valeurs dans une startup

Dans les petites entreprises, le fondateur et ses valeurs sont omniprésents. Les valeurs restent alors souvent personnifiées par leur créateur et même si elles sont exprimées moins explicitement. Les valeurs sont la raison pour laquelle le salarié y investit son temps et son énergie…

Les fondateurs des startups à la mode s’autorisent à clamer haut et fort leurs valeurs. Mais pourquoi ? D’abord parce qu’il s’agit d’une manière de se différencier des grandes entreprises et de montrer que leur société a une âme.

Une entreprise, quelle que soit sa taille, c’est une histoire, un métier, des hommes et des femmes, un projet, des prises de risques et des valeurs.

Sachez différencier mission de l’entreprise et valeurs

La mission d’une entreprise c’est de produire des biens ou fournir des services afin de satisfaire la clientèle. Pour réaliser cette mission, elle se donne souvent un fil conducteur qui est celui des valeurs, devenues indissociables de son développement.

Pour réussir et se développer, l’entreprise a besoin d’être reconnue par ses différentes parties prenantes. En interne, auprès des salariés, mais aussi en externe auprès de ses clients, de ses actionnaires, des médias et des réseaux, entre autres. Être reconnue et soutenue implique de formaliser et de faire connaître ses fondamentaux qui vont structurer sa démarche et son évolution. Or, aujourd’hui, l’information est devenue une contrainte quotidienne car elle est disponible immédiatement et partout (site institutionnel, blog, médias, réseaux…) et soumise à la dictature de la communication. Une communication qui se doit d’être claire et rigoureuse dans les informations qu’elle transmet pour rester pérenne. Et c’est là qu’interviennent les valeurs puisqu’elles servent de base dans la communication d’entreprise. L’enjeu reste de montrer qu’il existe une cohérence entre les valeurs et la mission :

  • En externe, les valeurs ont pour objectif de promouvoir l’image de l’entreprise et de construire sa réputation. Elles apportent de la cohérence auprès des clients, des fournisseurs, des actionnaires et de tous ceux qui véhiculent l’information, journalistes, internautes…
  • En interne, les valeurs se vivent à travers les comportements, les compétences, les modes de pensée, les projets… Chacun doit les adopter pour participer au développement de l’entreprise et cela quel que soit le métier, la fonction, le niveau hiérarchique… Elles donnent du sens, fédèrent, rassemblent et permettent aux salariées de s’impliquer et de vivre dans l’entreprise avec sérénité.

 

Les valeurs au cœur de la plateforme de communication

Une valeur est avant tout porteuse de sens et elle rayonne tant sur les salariés que sur les dirigeants. Souvent, les valeurs sont considérées comme inamovibles mais elles évoluent, en réalité, avec le contexte (les circonstances) et l’environnement. Ainsi le respect de la nature, qui ne préoccupait personne il y a quelques années, est devenu une valeur essentielle pour des nombreuses entreprises. On pourrait vouloir établir une liste exhaustive des bonnes valeurs mais si elles ne sont pas dans le cœur des dirigeants alors tôt ou tard elles passeront aux oubliettes.

Le danger des valeurs : quand elles ne correspondent pas à la réalité

Si les valeurs ont été rédigées par un service de communication, pour répondre aux besoins publicitaires et que, dans le même temps, l’entreprise les trahit en faisant travailler des enfants, utilise des matériaux allergènes, pollue la planète… les internautes qui dévoileront ces pratiques terniront durablement sa réputation.

Mettre en cohérence le « dire et le faire » est le socle de sa bonne image. Son intégrité, son comportement exemplaire, la suppression de la langue de bois… restent les facteurs qui permettront à l’entreprise, si une tempête médiatique venait à souffler, de garder le cap grâce au soutien premier des salariés. Il fut un temps lointain où l’on pouvait cacher ses mensonges mais avec la diffusion de l’information, il faut bien constater qu’un jour ou l’autre, la tromperie sera révélée et l’entreprise risque de perdre crédibilité, confiance… et cette forfaiture deviendra une marque à jamais.

Adoptez un principe simple : les valeurs diffusées en externe doivent correspondre aux vôtres. Vous en adopterez une parce qu’elle fait partie de vos préoccupations et qu’elle n’est pas seulement une façade, une apparence illusoire.

Combien faut-il choisir de valeurs ?

Inutile de multiplier les valeurs pour être crédible. Se centrer sur l’essentiel permet d’avoir une meilleure lisibilité. Donc inutile de dépasser cinq valeurs ! Choisir quelques mots-clés ou des verbes est périlleux car ils suggèrent naturellement leur contraire en cas de difficulté. Ainsi le mot « respect » se transforme en « irrespect ». De plus, les mots-clés ont souvent plusieurs significations et peuvent être interprétés de manière différente (ce qui est le contraire de l’effet attendu d’une valeur).

La rédaction de phrases courtes qui traduisent la volonté de l’entreprise est la meilleur des stratégies. Aussi, plutôt que des mots-clés ou des verbes, inspirez-vous des quelques exemples cités dans le schéma précédent.

The following two tabs change content below.
Business Coach | J'accompagne les entrepreneurs à progresser dans leur vie pro & perso.

Christian Kas

Business Coach | J'accompagne les entrepreneurs à progresser dans leur vie pro & perso.