Comment impliquer ses salariés à la vie de l’entreprise ?

Merci pour le partage...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Impliquer les salariés dans un climat morose, en pleine crise économique, représente un véritable challenge.

Tout le conduit au désenchantement : la stagnation de leur salaire, la surcharge de travail, la peur de perdre leur emploi… Alors, faire en sorte que les salariés s’impliquent, sans contrepartie financière, est-ce possible ?

1) Eprouver de la reconnaissance

Les manuels de communication interne sont remplis de conseils mais le principe de base est simple : la reconnaissance du travail des salariés. Le dirigeant est par essence impliqué dans son travail car il a pris des risques, investi des heures de travail sans les compter et il capitalise sur l’avenir. Les raisons sont différentes pour les salariés qui entrent dans l’entreprise et qui n’ont pas le même attachement ou les mêmes intérêts. Déjà, il est impératif pour tout dirigeant de respecter ses salariés car ils sont avant tout des êtres humains. A partir de cette conscience, il peut motiver ses salariés :

  • En les associant à un projet par une adhésion et non une décision autoritaire.
  • En ayant une écoute attentive et en ne méprisant jamais aucune proposition. S’il est impossible de la mettre en place, expliquer pourquoi et louer la proposition.
  • En fêtant toutes les atteintes d’objectifs. Chaque objectif atteint doit être mis en avant et fêté en rappelant à chaque fois la contribution de chacun et son niveau d’implication. Montrer les efforts et les sacrifices réalisés constitue une marque de considération. Aussi une estime pour les uns et fournit un puissant levier de motivation pour les autres.

2) Identifiez les profils dès le recrutement

Lors de l’embauche, c’est l’évidence même, il sera nécessaire de détecter si le futur salarié est capable de s’investir quelles que soient les circonstances. Ce qui veut dire pas déstabilisé au moindre orage, pas découragé au moindre effort, et toujours tonique, motivé et endurant. Une motivation tant dans la vie professionnelle que privée. Une endurance aussi, car lorsque les difficultés pleuvent, un sportif habitué à dépasser ses limites sera plus enclin à poursuivre. C’est pourquoi il faudra vous intéresser aux hobbies, aussi fantaisistes soient-ils, du candidat car ils donnent la clé de l’ouverture d’esprit et du dépassement de soi.

3) Considérez les propositions d’innovation

Solliciter l’intelligence collective des équipes constitue une autre façon de motiver ses troupes. Qu’il s’agisse de trouver une solution pour gagner du temps, de l’argent, mieux produire. Ou améliorer leurs conditions de travail, il existe une multitude de cas dans lesquels les salariés constituent une source précieuse de propositions en matière d’innovation.

Outre le fait que cela rompt la monotonie de leurs tâches quotidiennes, ils deviennent ainsi acteurs et parties prenantes des solutions qu’ils proposent et se sentent utiles. Le fait d’avoir mis une pierre à l’édifice et contribué à l’avancée de l’entreprise peut renforcer le lien avec votre société. Cette attitude proactive doit être encouragée par la mise en place de boîtes à idées et par l’attribution de récompenses en fonction des résultats obtenus.

4) Savoir déléguer et soutenir

Déléguer une mission à un collaborateur est un acte de management par lequel le développement de ses compétences va être favorisé. C’est aussi l’occasion d’élever son niveau de motivation de par la responsabilité qui lui est confiée et d’accroître son autonomie. Et ceci en l’impliquant dans les prises de décision afin de parvenir aux résultats attendus dans le cadre de sa mission. Concernant les jeunes, obtenir des responsabilités et les laisser prendre des initiatives c’est leur permettre de refaire le monde, et puis n’est-ce pas le propre de la jeunesse ? Témoins les stages où nombreux sont ceux qui s’investissent pour une gratification faible.

Rappelez-vous que le bouche-à-oreille fonctionne très bien et très vite ; le fait que vous ayez donné aux jeunes des missions qui mettent en avant leurs capacités pourrait attirer ceux qui recherchent des challenges.

Certains s’autorisent à créer des cellules pour assister les salariés dans le montage de leur entreprise en leur donnant des soutiens financiers. Aussi en créant des incubateurs pour les aider à ficeler leurs projets, et cassent ainsi la barrière entre patron et salariés.

The following two tabs change content below.
Coach personnel des entrepreneurs

Christian Kas

Coach personnel des entrepreneurs