Comment utiliser les réseaux pour développer son business ?

Merci pour le partage...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

L’entrepreneur est une personne professionnellement connectée à un environnement : fournisseurs, prestataires, clients, salariés… Il interagit à tous les niveaux de l’entreprise, en interne et à l’externe. Pour renforcer ses probabilités de réussite, vous devez faire appel aux réseaux, mais de façon productive.

1. Les réseaux, un espace d’information

 

Entrer dans un réseau est subjectif cela veut dire que ça dépend de l’entrepreneur. Cependant, les avantages de cette participation sont nombreux. Le réseau fait gagner du temps dans le recueil d’informations sur le marché, sur la concurrence et sur les évolutions du métier. Il facilite également la recherche des fournisseurs et offre la possibilité d’externaliser certaines fonctions auprès de tiers de confiance, rencontrés ou recommandés. Le réseau a malgré tout un inconvénient majeur : il est rapidement chronophage.

Enfin, un réseau, cela s’entretient.

 

2. Devenez visible

 

La première raison qui incite les entrepreneurs à rejoindre un réseau est d’y trouver des potentiels de développement en termes de business. Les nouveaux entrepreneurs y cherchent de futurs clients et se révèlent souvent très agressifs commercialement auprès de chaque membre : c’est la meilleure manière de se faire mal voir du réseau !

Soyez visible auprès des entreprises et coopérer avec eux. Ceci va vous aidez à atteindre une taille et des compétences vous autorisant à vous porter candidat à des appels d’offres globaux. Et une fois la relation de confiance établie, de nombreux entrepreneurs en pannes de compétences préfère faire appel à un entrepreneur du réseau plutôt qu’à un prestataire inconnu. Le réseau joue alors pleinement son rôle d’échange d’expériences qui permet de résoudre des problèmes au cas par cas.

 

3. Sortez de l’isolement nuisible

 

L’appartenance à un réseau met fin à l’isolement du chef d’entreprise qui peut se faire ressentir à tous les niveaux. Bien sûr, si vous manquez d’associés, le réseau est un moyen de se sentir moins seul. Vous bénéficiez de l’énergie mentale des autres chefs d’entreprise et retrouvez la motivation, que la solitude met à mal, par la présence de vos pairs. Communiquer avec des personnes qui comprennent et vivent votre situation de chef d’entreprise se révèle particulièrement bénéfique pour le moral.

Le développement de nouvelles idées ou activités pour votre entreprise vient souvent du réseau. Déjà vous pouvez vous associer avec l’un de ses membres pour diversifier votre activité mais également la renforcer parce que les pratiques, les techniques, sont parfois transposables d’un secteur d’activité à un autre.

Vous pouvez aussi, grâce au réseau, réaliser des économies en vous regroupant avec certains de ses membres pour obtenir les mêmes tarifs que les grands comptes ou une réduction des coûts.

Et enfin, le réseau est une opportunité de mieux recruter. Le fait d’échanger avec les autres dirigeants vous aide à identifier des profils pertinents. Mieux encore, ces dirigeants peuvent vous conduire à des candidats intéressants qu’ils n’ont pas pu embaucher, faute de trésorerie ou de réduction des effectifs ou de l’activité de leur entreprise.

 

4. Maniez avec intelligence le réseau

 

Si le réseau apporte des avantages indéniables, encore faut-il en suivre les bonnes pratiques. Prenez conscience que vous devez d’abord donner pour ensuite recevoir. Ne cherchez pas immédiatement à vendre. Présentez de manière efficace votre entreprise. Cela permet à vos interlocuteurs de retenir facilement ce que vous faites et ils peuvent se souvenir de vous lors d’échanges avec d’autres entrepreneurs.

Pensez à utiliser des anecdotes car elles facilitent la mémorisation. Une fois le contact établi, suivez-le de façon régulière. L’objectif est de rester à l’esprit de vos interlocuteurs pour qu’ils pensent à vous au moment opportun. Pour cela envoyez-leur des articles, des informations, des liens qui sont susceptibles de leur être utiles. Rappelez-vous que vos clients représentent souvent vos meilleures recommandations et qu’ils font partie de votre réseau. Un client satisfait, c’est bien connu, peut vous conduire à un autre. Alors demandez-lui s’il connaît quelqu’un qui cherche ce que vous proposez ?

Réfléchissez ensuite que s’il est possible de vous faire prescrire des clients potentiels, l’inverse est également faisable. En vous présentant comme un prescripteur, vous susciterez l’intérêt de votre interlocuteur qui pourrait, à son tour, jouer le jeu et rechercher la personne qui pourrait faire appel à vos services. Essayez, dans la mesure du possible, de récompenser l’apport d’affaires, car il est toujours agréable de recevoir quelque chose sans avoir rien demandé. Dans tous les cas, tenez-la au courant car le pire reste de recommander quelqu’un et de ne pas avoir ce qui s’est passé par la suite.

 

5. Réseau sociaux et réseaux physiques se complètent

 

Il faut bien se dire que les réseaux sociaux et physiques sont complémentaires. Aucun échange virtuel ne remplace la rencontre réelle même si les réseaux sociaux, notamment professionnels, peuvent s’avérer une excellente manière de faire une première approche. En témoignent les nombreuses initiatives mises en place par les réseaux sociaux afin d’inciter à la rencontre physique de leurs membres.

Pour optimiser votre présence, faites évoluer votre profil (la photo est indispensable), participer à des discussions sur des thèmes qui vous intéressent et mettez en relation des personnes de manière pertinente. Rappelez-vous que tout le temps vous aurez besoin de votre réseau même sans le solliciter !

Christian Kas

Business Coach | J’interviens dans le conseil, accompagnement, formation des créateurs d’entreprises.