Comment devenir un entrepreneur visionnaire ?

Merci pour le partage...Share on Facebook10Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Vous avez sûrement entendu des entrepreneurs visionnaires et les premiers noms qui vous viennent vite à l’esprit sont ceux de Steve JOBS, Bill GATES.

Vous avez toujours l’impression que ce sont des personnes hors du commun et que c’est un rêve de penser que vous pouvez vous égalez à leur génie. Mais comment devenir un visionnaire hors pair ?

 

  1. La vision, une aptitude à développer

 

La capacité à envisager l’avenir en dehors de leur champ de vision habituel est l’une des caractéristiques essentielles des chefs d’entreprise. Vous devez penser au-delà du présent, afin que d’une idée naisse un projet, qui sera par la suite construit et structuré, pour devenir un jour une entreprise qui a de l’avenir. Si cette capacité à dessiner l’avenir est considérée comme innée, en fait, elle s’acquiert en partie avec l’expérience. Qu’on le veuille ou non, la création d’une entreprise passe par la volonté de satisfaire un besoin présent ou futur du consommateur, d’atteindre un objectif, de réaliser un rêve… et cela, souvent, sans en avoir encore trouvé les moyens.

Cette aptitude à rêver a conduit parfois à réaliser des projets utopiques qui peuvent paraître impossibles comme celui d’aller sur la Lune. La fameuse citation de Mark TWAIN nous le rappelle : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. ».

 

2. Apprenez à partager votre vision

 

La vision d’un projet, d’une idée, demande à être partagée a votre équipe afin qu’elle puisse être menée jusqu’à la réussite. Pour que vos collaborateurs s’impliquent, il faudra sans aucun doute le charisme du visionnaire. Les valeurs de l’entreprise, comme la vision du dirigeant, donnent aux équipes l’envie de s’investir.

Certes votre vision (ou le rêve de l’entrepreneur) peut parfois être difficile à exprimer avec des mots simples car le projet peut se révéler complexe et requérir des compétences exceptionnelles. Recherchez un moyen de la formuler clairement. Votre vision doit être appliquée à tous les choix. Cela va se répercuter dans les actions de l’entreprise cela veut dire que votre vision doit être en accord avec l’intérêt de l’entreprise. Votre vision peut faire la différence sur le marché et convaincre certains clients qui seront, eux aussi, visionnaires.

L’un de bonnes manières est de communiquer avec votre manager afin de lui expliquer la décision et la stratégie.

 

3. Développez votre curiosité

 

Si autrefois les innovations étaient observées avec suspicion, elles sont aujourd’hui très recherchées car au cœur du développement des entreprises.

Pour nourrir votre vision, l’entrepreneur doit passer par beaucoup de temps à se renseigner sur les évolutions et pratiques dans différents domaines. Aussi regarder le métier dans d’autres pays afin de pouvoir anticiper les futurs changements et s’adapter aux évolutions.

Suivez les nouvelles pratiques et tendances à l’international, Internet étant le meilleur contributeur pour rechercher des idées au-delà de nos frontières. Mettez-les en place en réfléchissant sur le « time to market », c’est-à-dire en les réalisant au bon moment.

 

4. La vision demande d’autres qualités

 

Il faut bien l’avouer, la capacité à voir plus loin est nécessaire mais la vision demande d’autres qualités pour atteindre la réussite. De nombreux entrepreneurs visionnaires ont eu de multiples échecs avant de réussir. Car ils ont appris que la vision doit impérativement être associée à d’autres qualités. Des qualités comme la confiance, le courage, la persévérance, voir l’obstination pour atteindre le but. Et la liste est longue.

Lorsque vous avez une nouvelle idée à mettre en œuvre, le visionnaire devra utiliser ou développer des compétences qui ne font pas partie de son cadre habituel. Ainsi en est-il de la compétence de gestionnaire. Cette fonction consiste à prendre le temps de définir les objectifs, de planifier et d’organiser les actions pour faire aboutir l’idée tout en maîtrisant les risques.

De nombreux échecs sont dus à la carence ou à l’absence de définition des cibles, des concurrents, des moyens, d’études de marché pertinentes, de business plan étoffé, d’organisation et d’animation de l’entreprise au quotidien.

 

5. Faites évoluer votre vision

 

Si la vision du chef d’entreprise est un objectif, elle peut et doit pourtant évoluer pour suivre les dernières innovations. Actuellement, Beaucoup des entreprises transforment leur business model et à plusieurs reprises, grâce aux nouvelles technologies. Criteo a ainsi changé plusieurs fois de business model avant de trouver celui qui lui a permis de conquérir la Nasdaq. Qui imaginait ne posséder qu’un magasin virtuel et vendre tous ses produits sur internet il y a vingt ans ?

Si la vision fixe une ligne de conduite, elle est à suivre uniquement dans la mesure où elle constitue la meilleure manière de voir l’avenir. Une application, même rentable, d’une idée pourrait le devenir davantage avec une autre application.

 

Christian Kas

Spécialiste de la réussite et du bien-être.