Comment devenir un communicant d’excellence ?

Merci pour le partage...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Être un communicant d’excellence est devenu primordial pour le dirigeant. Et pourtant, l’entrepreneur doit être un communicant hors pair avec ses clients, les médias, son personnel…

Pour chaque cible, les messages doivent être adaptés. Si vous manquez de fil conducteur, vous allez finir par vous noyez dans une communication sans stratégie. Dans un message, il y a l’émetteur et le récepteur. Vous devez vous mettre à la place du récepteur quand vous parlez. Alors comment faire pour que le message soit reçu de manière optimale ?

 

1. Apprenez à présenter votre entreprise

 

Savoir présenter son entreprise constitue un minimum de base pour les entrepreneurs vers la réussite. Même la réussite de vos produits dépend de la façon de faire comprendre à vos clients ce que vous faites. Vous n’avez que quelques secondes pour capter l’attention de votre interlocuteur avant qu’il se désintéresse de vous. Ayez un discours préparé pour susciter tout son intérêt.

Peaufinez-le en réfléchissant à l’image que vous souhaitez donnez à votre entreprise. Réfléchissez à roder votre discours avec vos amis mais aussi lors des soirées networking. L’épreuve du pitch où vous devez présenter votre entreprise (ou votre produit) est incontournable. Elle vous sera proposée à maintes occasions : lors d’une levée de fonds, d’interviews, de rencontres avec les clients… Un principe reste de parler moins sur le fonctionnement, sur l’aspect technique de votre produit. Nul besoin d’entrer dans les détails; cela peut faire mal aux oreilles à ceux qui vous écoutent et susciter des questions inopportunes. Allez à l’essentiel ! Et répondez en priorité à la question que se pose votre cible : « Pourquoi de nombreuses personnes voudraient-elles adopter mon produit ou service ? »

Pour réussir à convaincre rapidement, voici un conseil très simple : parlez en termes de bénéfices. Nous sommes tous séduits en premier par les avantages que nous pouvons tirer de telle ou telle solution et non par son fonctionnement.

 

2. Soyez crédible !

 

Pour faire adhérer à votre message, vous devez être crédible. Votre message doit coller à l’activité de votre entreprise et votre personnalité pour avoir un minimum d’impact. Rappelez-vous que la sincérité reste l’un des éléments fondamentaux d’une bonne communication. Si vous manquez de confiance dans ce que vous dites, ne le dites pas ! Surtout si les informations que vous donnez contredisent des faits avérés, des circonstances ou des perceptions. Vos mots doivent être ce que vous êtes.

 

3. Situez le contexte

 

Pour que votre auditoire s’intéresse à ce que vous êtes en train de lui dire, il faut qu’il comprenne son intérêt à vous écouter. Il est parfois nécessaire de rappeler le « pourquoi » du discours. Pensez à rappeler le contexte avant d’intervenir afin que chacun comprenne la raison pour laquelle il vous accorde une attention particulière. Touchez la personne en individualisant au maximum votre message.

 

4. Soyez créatif

 

Si votre message a été trop entendu et est devenu une évidence pour tout le monde, vous devez vous montrer créatif. Présentez-le sous un nouvel angle et ajoutez un exemple original. L’angle, c’est la force du journaliste. Un message réussi fera dire à la personne qui vous a écouté : « Je n’y avais jamais pensé. »

 

5. Soyez inspiré et croyez-y !

 

Rien de plus lassant que d’écouter un discours ou une conférence qui se déroule sur un ton monocorde et sans mouvement. Votre vitalité doit inspirer vos interlocuteurs. Puisez en vous la conviction pour inspirer ceux qui vous écoutent. Partagez vos émotions en donnant votre ressenti. Si l’on dit souvent que « les messages doivent dire ce que les gens veulent entendre », ils doivent avant tout être formulés par une personne qui y croit.

 

6. Les astuces d’un bon message

Utilisez des anecdotes pour détendre l’atmosphère

 

Utilisez les anecdotes pour faire vivre votre discours. Non seulement celle-ci vous permet de faire appel à vos souvenirs mais elles donnent surtout une dimension sympathique et réelle à votre discours. Les anecdotes sont faciles à mémoriser pour l’auditoire. Sachez aussi bien les insérer dans le moment clés de votre discours afin de garder le sens.

 

Utilisez des mots simples

 

La simplicité dans le discours peut paraître une évidence. Evitez d’utiliser des mots compliqués pour faire « class » qui, finalement, vous rendent moins crédible. Nous avons tous en tête les présentations de chercheurs qui peuvent être comprise que par un petit nombre ou qui obligent un effort de concentration extrême. Pensez à faire appel à des moments ou des situations que vos interlocuteurs sont susceptibles de connaître. Rappelez-vous que vous devez avant tout vous faire comprendre et ne pas laisser de place à l’interprétation. Utilisez la langue de votre public, les mots qui le touchent et qui lui parlent. De cette façon votre message sera bien entendu.

 

Employez des phrases courtes

 

La concision  est tout aussi importante que la simplicité. La plupart des gens ne retiennent qu’une partie de votre message et en particulier les phrases fortes. Le slogan politique est un bon exemple en la matière car il simplifie à l’extrême ce qui doit être retenu. Soyez donc aussi bref que possible. STEVE JOBS n’a t-il pas bâti Apple avec « les sis more » ?

 

Évitez le « moi je »

 

Rien de plus désagréable que d’avoir une conversation avec quelqu’un qui n’arrête pas de dire  « moi je » ou « mon entreprise a fait ceci », ou encore « moi j’ai fait ceci ». Cela peut rapidement donner l’impression que vous êtes un donneur de leçons et que vous manquez de modestie.

 

Le son et l’image tout aussi importants

 

Votre attitude, votre ton… font partie aussi du message. Ils font passer bien d’autres messages. Quand vous êtes en colère, vous avez surement tendance à élever votre voix et à faire des gestes plus agressifs. Quand vous êtes content, vous avez tendance à sourire. Être attentif à votre positionnement, à votre gestuelle, à la modulation de votre voix… est une manière efficace de convaincre !

 

Posez une question au public pour le réveiller

 

On l’oublie souvent mais une question peut se révéler très percutante, même en l’absence de réponse. Déjà parce qu’elle réveille votre public, ensuite parce qu’elle le conduit à une réflexion. Elle lui donne l’impression d’être un acteur de votre conférence et renforce sa capacité d’écoute. Une bonne question est celle qui est évocatrice et suscite la réflexion.

Christian Kas

Spécialiste de la réussite et du bien-être.