Matériel : La configuration idéale du développeur

Merci pour le partage...Share on Facebook8Share on Google+1Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Quel que soit le domaine d’activité du développeur aujourd’hui, les impératifs matériels sont relativement similaires. Mais une très grande majorité des configurations proposées par les constructeurs ne répond pas pleinement à ses besoins. Dans tous les cas, pour qui veut configurer sa machine, quelques fondamentaux doivent être respectés avant d’envisager l’achat des composants hardware.

 

> Comment procéder ?

Trois éléments sont à privilégier dans une machine pour un développeur : le disque, la mémoire vive et le processeur.

  • La rapidité de disque : un développeur utilise des machines virtuelles pour simuler les serveurs d’application ou web et ainsi constater le plus rapidement possible l’impact des modifications directement effectuées dans le code. Nous conseillons donc d’utiliser un SSD performant dédié à cette partie-là dans l’idéal, afin de maximiser les performances et la réactivité de ces « VM »
  • La mémoire RAM : L’exécution simultanée de nombreuses commandes et d’applications chargent bien sûr cette partie des ressources de la machine. Il est conseillé bien évidemment de développer sur du 64 bits pour pouvoir utiliser une grande quantité de mémoire.
  • Enfin le processeur, qui se place étonnamment 3e dans ce classement de priorités matérielles. Evidemment, plus le processeur sera capable d’effectuer de calculs sur une même période, plus les compilations seront rapides. Forts de ce constat, nous pouvons donc conclure avec certitude qu’il est impossible de trouver un PC naturellement destiné aux développeurs parmi les PC complets proposés par les constructeurs. Le choix d’un intégrateur devient plus logique dans ces métiers spécifiques.

Les différentes nouvelles technologies sur le marché comme les derniers processeurs Intel Haswell (socket 1150), ou les « solid state drive » (SSD) sont des technologies qui apporteront un réel plus à l’activité et au rendement du développeur. Mais toujours en privilégiant l’ordre de priorité des dépenses dans cet ordre : Disque à Mémoire à Processeur à Carte graphique.

Le choix de la carte graphique sera fonction aussi du type de développement. Un développeur qui se destine à des créations graphiques 2D ou 3D aura besoin de s’orienter vers un support de calcul offert par un GPU.

Avec des fonctionnalités permettant l’utilisation du calcul en parallèle directement via le chipset graphique. Il suffit dans ce cas de remplacer la carte graphique en fonction de son activité et partir au besoin sur des cartes graphiques professionnelles pour l’OpenGL comme les cartes NVIDIA TESLA ou Quadro, ou encore les cartes FirePro du concurrent AMD. Mais ce choix de carte reste spécifique aux besoins de calculs graphiques ou d’utilisation de plateformes de traitement parallèle comme CUDA.

 

> Conseils de configuration

Donc, selon les critères expliqués ci-dessus, nous pouvons imaginer des machines sur une base technique suivante :

1 boîtier + alimentation (500 W 80Plus bronze au minimum)

Exemple : Cooler Master Silencio 550W

1 Disque système pour les performances générales du système d’exploitation (SSD)

Exemple : Samsung SSD 840 PRO 128 Go (nous préférons le Crucial M4 ou Intel SSD série 520, NDLR)

1 Disque durou disque SSD pour l’ensemble des environnements de travail à différencier du système et des données.

Exemple : Samsung SSD 840 PRO 256 Go De la mémoire suffisante en quantité et aux performances moyennement élevées (éviter l’entrée de gamme et les fréquences trop basses des barrettes)

Exemple : G.Skill XM Series RipJaws X Series

16 Go (kit 2 x 8 Go) DDR3 1600 MHz CL9 (bien entendu cela va aussi dépendre de la mémoire acceptée par la machine / carte mère, NDLR)

Pour un processeur performant sans objectif d’overclocking, on préfèrera une version simple et dans le cas d’un besoin de souplesse, on peut basculer vers une version “K” mais en modifiant la carte mère sélectionnée ci-dessous pour profiter pleinement des fonctions d’overclocking du chipset.

Exemple : Intel Core i5-4670 (3.4 GHz)

La carte mère cohérente avec l’ensemble des pièces sélectionnées ci-dessus, en gamme et en évolutivité.

Exemple : ASUS H87-PRO

La carte graphique peut rester très simple mais avec 2 sorties pour le multi écran. Là, les développeurs avec des besoins spécifiques sur le calcul graphique s’orienteront sur une pièce bien plus performante. Mais pour les autres, le code ne nécessite pas un gros investissement on restera sur une carte en dessous de 100 €.

Exemple : ASUS GT640-2GD3 2 GB  (ou une carte Gigabyte)

Pour le reste, c’est du classique, un HDD supplémentaire pour ceux qui ont un besoin de stockage de données interne 2To, toute marque en économie d’énergie.

Exemple : WD Green Desktop 2 To

SATA 6Gb/s (pour des exigences de stabilité et performances prenez un disque certifiée serveur comme les WD Caviar, NDLR)

Un lecteur Optique standard comme un graveur de DVD, on passera au format Blue en fonction des besoins personnels ou une utilisation polyvalente de la machine (backup froid, archivage, installation).

Exemple : LG GH24NS95 SATA Noir

Pour le système d’exploitation, le 64 bits sera donc de rigueur pour la pleine exploitation des fonctionnalités du matériel (attention : certains logiciels ne peuvent fonctionner en 64-bit et pour de la compilation 32, ayez toujours un système 32 sous la main, NDLR).

Un intégrateur comme www.LDLC.com propose la possibilité ou non de monter la machine, si l’utilisateur se sent l’âme d’un technicien et désire connaître sa machine sur le bout des doigts. La machine d’exemple n’est ni la plus chère, ni la moins chère. Comptez environ 1 200 €.

> Les plateformes d’achat

Au-delà des plateformes LDLC.com  ou Matériel.net, les sites constructeurs offrent souvent de meilleures précisions sur les caractéristiques du composant convoité, avec parfois une tarification plus avantageuse. Notez les sites nvidia.fr et asus.com qui permettent en plus un comparatif des tarifs sur différents sites d’e-commerce. Les sites chinois Alibaba.com et dx.com sont très bien, peu chers, avec des services clients de qualité et des produits livrés dans la semaine qui suit l’ordre de commande. Tout est réuni pour me satisfaire.

 

 

 

Christian Kas

Spécialiste de la réussite et du bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *