Openclassrooms surfe sur les nouveaux codes de la formation

Merci pour le partage...Share on Facebook
Facebook
5Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Très connue en RDC, la plateforme gagne des parts de marchés sur le continent Africain. Openclassrooms est entrain de faire une vraie révolution dans la formation de cours en ligne. Beaucoup de développeurs africains se sont bien initiés à la programmation grâce à ce site web.

 

Actuellement Openclassrooms poursuit deux objectifs. Offrir une accessibilité de la formation aux demandeurs d’emploi et procéder lancement d’un parcours diplômant après un partenariat avec Pôle emploi.

 

La courbe du chômage n’en finit pas de grimper et que de nombreux jeunes restent sur le carreau, Pierre Dubuc, président d’Openclassrooms, et Mathieu Nebra, cofondateur du site, croient fermement à un changement radical dans l’enseignement : « Demain, les certifications de compétences remplaceront les diplômes, car ce qui compte, c’est la reconnaissance de l’industrie et l’employabilité », martèle le premier.

 

Il mise d’ailleurs sur ce changement de paradigme pour étendre l’activité du site à l’international. La reconnaissance d’un diplôme pays pas pays est longue à mettre en place et finalement pas si fondamentale. En Europe, il existe des équivalences. Et surtout, les MOOC (Massive Open Online Courses) dispensés sur la plateforme le sont en français, en anglais et en espagnol..

 

En France, les établissements  d’enseignement supérieur utilisent de plus en plus l’outil numérique. Les dirigeants d’Openclassrooms travaillent d’ailleurs régulièrement avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et mettent leurs équipes d’ingénieurs pédagogiques au service des écoles et des universités pour créer des MOOC. Mais leur moteur, c’est l’innovation.

 

Depuis l’été, ils ont franchi deux étapes supplémentaires qui devraient booster encore la croissance de leur business. François Hollande l’a annoncé en personne, Pôle emploi a noué un partenariat avec Openclassrooms. Une mini-révolution ! « L’offre premium à 20 euros par mois va être délivrée gratuitement aux demandeurs d’emploi qui souhaitent se forme » explique Pierre Dubuc.

 

Et ce n’est pas tout. Depuis le démarrage de leur activité, Pierre Dubuc et Mathieu Nebra n’ont qu’une idée en tête : démocratiser l’accès et le partage des connaissances. Dans cet objectif, les premiers cours à la carte ont été lancés en 2014.

Cet été, en collaboration avec l’IESA Paris (école multimédia), Openclassrooms a ouvert un parcours diplômant qui forme les candidats à un titre professionnel de niveau II : chef de projet multimédia. « C’est une première mondiale, chacun se forme à son rythme (6, 9, 12, 15 mois par exemple), mais tous les candidats sont accompagnés individuellement par un mentor via des séances de visioconférence », commente Pierre Dubuc.

 

Une offre complexe à construire compte tenu du nombre de professeurs mobilisés (quelques dizaines) et de la réglementation en vigueur. Il a notamment fallu adapter les contenus proposés par l’IESA à la pratique de l’enseignement a distance et répondre aux exigences de la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP), notamment en matière de progression de l’apprenant et de validation de blocs de compétences. Pari gagné, une cinquantaine de candidats se sont d’ores et déjà inscrits pour suivre la formation diplômante payante.

Openclasrooms

 

 

 

 

 
The following two tabs change content below.
Habite à Lubumbashi, parfois la Tanzanie. Entrepreneur Coach. Conseil les jeunes entrepreneurs à la création entreprise. Accompagne le TPE, PME et Startup en RD Congo. Dans mon temps libre je prefère me connecter à la nature, la créativité, la liberté. J'aime suivre le cinéma tanzanien, les musiques de films m'interessent aussi. Mon plat prefèré c'est les haricots très sucrés avec le riz blanc d'Afrique.

Christian Kas

Habite à Lubumbashi, parfois la Tanzanie. Entrepreneur Coach. Conseil les jeunes entrepreneurs à la création entreprise. Accompagne le TPE, PME et Startup en RD Congo. Dans mon temps libre je prefère me connecter à la nature, la créativité, la liberté. J'aime suivre le cinéma tanzanien, les musiques de films m'interessent aussi. Mon plat prefèré c'est les haricots très sucrés avec le riz blanc d'Afrique.