Métier : Qu’est-ce qu’un community manager ?

Merci pour le partage...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn11

La présence des réseaux sociaux et du web ont fait naître de nouveaux métiers dans les nouvelles technologies. En RDC, le Community Manager est devenu fréquent pour animer une marque d’une entreprise sur internet.

 

Pour économiser l’argent dans la création d’un site web professionnel, les entreprises préfèrent avoir une forte présence sur les réseaux sociaux. En RDC, elles sont visibles sur les réseaux sociaux mais ne possèdent pas de site web officiel de leur marque. De là, nous allons comprendre l’importance d’un Community manager dans une entreprise. Découvrons alors ces nouveaux domaines. Définition, missions, profil, salaire : faites le tour de la profession d’animateur de communautés.

 

Le community manager (CM) a pour mission de développer la notoriété de la marque sur le Web. Il recense les différentes communautés, comme les blogueurs et les forums de discussion, et participe à la création de la culture et des codes sociaux qui les régissent. En accord avec le comité de validation, il définit les objectifs de la communauté et propose à ses membres des informations en avant-première, des tests de produits ou des promotions.

 

Il est également de son ressort d’analyser les différents indicateurs provenant de la communauté, comme le nombre de messages échangés et la qualité des informations. La participation à des communautés permet aussi de mettre en place des actions de recrutement de membres en ligne en lien avec le marketing, à l’instar de nouveaux partenariats et de parrainages.

 

Un rôle actif

 

La cohésion de la communauté va être renforcée grâce aux actions entreprises par le CM. Il transmet des informations à la communauté, en s’appuyant sur les membres déjà inscrits, et lance des débats sur les produits et leur utilisation. Il recueille les réponses et relance les discussions si nécessaire. Les contenus interdits sont filtrés, les bugs signalés et corrigés rapidement, grâce à une coordination avec les équipes techniques. Le CM va également s’assurer de fidéliser les internautes en organisant des évènements physiques ou en ligne, comme des jeux-concours. Le suivi des audiences sur les différents supports va lui permettre d’effectuer un reporting des actions de communication engagées.

 

 

Des missions variables

 

En fonction du type d’entreprise dans lequel il exerce, sa mission pourra s’orienter vers le contenu éditorial ou la gestion de projet. Une partie de son temps pourra être occupée par des activités commerciales.

 

Le CM doit connaître parfaitement le sujet ou le produit autour duquel gravite la communauté. Il doit maîtriser les nouveaux médias de communication, les outils de veille et de mesure de l’e-réputation, les techniques de recherche de l’information, ainsi que les différents logiciels de production de contenu Web.

 

Le CM a de nombreuses possibilités d’évolution par la suite, dans différents domaines, comme gestionnaire de contenus éditoriaux, stratège médias sociaux, social media manager, chargé de développement 2.0, ou responsable de la communication en ligne.

 

Quelle voie suivre ?

 

Les diplômes requis pour postuler à un emploi de community manager sont les diplômes de niveau bac+2 à bac+5 en sciences humaines, avec une spécialisation dans la communication on line ou un master spécialisé en community management, les formations supérieures ou écoles de commerce généralistes avec une spécialisation dans la communication on line, et les écoles spécialisées en communication, marketing, relations publiques et journalisme. Il est à noter que ce poste peut être ouvert à des autodidactes qui ont une connaissance approfondie d’un sujet et un réseau de relations suffisamment important pour motiver une communauté.

Christian Kas

Business Coach | J'interviens dans le conseil, accompagnement, formation des créateurs d'entreprises.