Nouvelles technologies : 5 entrepreneurs congolais qui ont marqué l’année 2015

Merci pour le partage...Share on Facebook0Share on Google+1Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn1

Ils ont marqué l’année 2015 par leur efficacité à ne jamais lâcher du tout. Rien lâcher du tout dans un pays comme le Congo ! Cela mérite de les mentionner dans notre dernier article pour 2015.

 

La RDC est un pays où les taux de pénétration aux nouvelles technologies est très faibles. Très faible (pas de statistique précis), du fait que les entrepreneurs manquent d’écosystème pour leur accompagner dans leurs projets. Aussi un financement conséquent pour concrétiser leurs projets. Si vous lisez bien dans les lignes, vous comprendrez que les investisseurs, les microfinances, les incubateurs des startups sont quasiment inexistants au Congo. Peut-être qu’ils éprouvent un sentiment de peur à l’échec envers les entrepreneurs congolais. En fait l’entreprenariat est considéré comme un nouveau concept qui commence à être populaire au Congo avec le langage : « made in Congo ». Le réveil du géant est plutôt timide ou presque tiède. Attendons voir les années avenir.

 

 

Malgré l’énorme difficulté que font face les entrepreneurs congolais, il existe de courageux qui ose là ou il est difficile d’oser. Certains essayent de débuter par des petits projets qui finissent par porter des résultats. D’autres dans la création d’environnement propre à l’apprentissage qui se termine par un regroupement d’une communauté impressionnante des passionnés. Tout ceci vous allez le découvrir maintenant dans cet article des entrepreneurs congolais qui ont marqué l’année 2015.

 

Abdallah Mayuto, l’ambassadeur du Congo à Startup Istanbul 2015

 

 

Abdallah MAYUTO
Abdallah MAYUTO

Jeune, surexcité, passionné, voilà le mot qui me permet de décrire cet homme de 23 ans ! Abdallah Mayuto est entrepreneur congolais et étudiant en Turquie. Il est tombé dans notre choix lors de sa sélection en octobre dernier à un évènement populaire dénommé « Startup Istanbul 2015 ». Mayuto a été choisi comme ambassadeur des congolais qui voulait participer à l’évènement. De part sa petite expérience en Europe, Mayuto peut aider les jeunes congolais, lui qui connait bien le monde des startups. Un talent rare que le Congo doit surveiller de prêt pour apporter son intelligence dans les jeunes entreprises congolaises.

 

Hamidou Elebe, le pionnier de l’entreprenariat au sud est du Congo

 

 

Hamidou ELEBE
Hamidou ELEBE

 

C’est peut-être étonnant pour certains ou peut-être pas pour d’autre ! C’est en Novembre 2015 que le Katanga à vécu à une première Edition dédiée à l’entreprenariat dénommé « Startup Connect 2015 ». Hamidou Elebe devient ainsi le pionnier à organiser cet évènement avec l’aide de certaines sociétés installées au Katanga. Une belle réussite au niveau de l’organisation, avec le temps les entrepreneurs, investisseurs ainsi que les microfinances se sentiront intéressés.
Hamidou Elebe s’implique aussi dans la publicité, la communication, le marketing. Leur monopole du marché est presque assuré dans la publicité au Katanga.

 

Thérèse Izay invente un robot roulage intelligent en RDC

 

 

 

 

 

Therese Izay
Therese Izay

Qui a dit que les femmes congolaises ne savent pas l’électronique ? Elle est l’unique femme dans notre liste des entrepreneurs congolais. Ingénieure en électronique industriel, Thérèse Izay à améliorer le secteur de la sécurité routière au Katanga et à Kinshasa avec des robots roulages. Izay a créé une solution innovante pour réduire le taux d’accident en RDC. Une innovation bien adaptée à la réalité du Congo. Ils fonctionnent avec l’énergie solaire et les cameras intégrés. Les robots roulages, une innovation made in Congo qui ne cessent de créer le buzz sur internet.

Richard Sumuni, le géniteur de programmeurs du Congo

 

 

 

Richard SUMUNI
Richard SUMUNI

Trouvé de bons programmeurs demeurent rare en RDC. L’avancement du Congo dans les nouvelles technologies doit avoir comme fondement la programmation. Expérimenté dans le domaine de la programmation, Richard Sumuni est Co-animateur du café Android dans le compte de Google Developers Group (GDG). Il a été récemment nominé à startup connect 2015 dans la catégorie nouvelle technologie.

 

Il passe maintenant son temps à apprendre le développement mobile aux jeunes. Sumuni, le géniteur du fait que beaucoup de petits programmeurs talentueux témoignent être cocher par lui au Katanga. Pour dresser un bon avenir du Congo, Richard Sumuni voyait très loin. En 2010, le géniteur parlait déjà de l’importance de l’entreprenariat, du leadership et des startups au Katanga. Ces domaines évoqués précédemment dominent actuellement là une des actualités au Congo. Certaines personnes disent de lui de démagogue, de rêveur, de visionneur qui pense d’un brillant avenir du Congo (Cela est rien de grave, même Oussama Ammar était critiqué). Lui-même connaît son secret !
Pour chaque opportunité qui se présente, Richard Sumuni utilise sa qualité de speaker pour aider les jeunes entrepreneurs congolais. Rassembler les connaissances informatiques sur une plateforme numérique voilà son cheval de batail actuellement. DevCongo, Vidi pour bientôt. Les congolais retiennent leur souffle !

 

Yannick Zagabe, un chevronné du Réseaux informatique au Congo

 

 

Yannick ZAGABE
Yannick ZAGABE

 

Un originaire de l’est de la RDC, Yannick Zagabe a obtenu beaucoup d’expérience en parcourant différentes villes de la RDC. Un formateur très calé en Réseaux informatiques qui assiste les étudiants congolais adhérents aux plateformes de cours en ligne. Toujours dans le bon projet pour l’évolution des réseaux informatiques de demain en RDC. Malgré que ces innovations peinent à porter des résultats en RDC, Yannick Zagabe croient fermement à la croissance de Cedya Systems.
C’est par ce dernier article sur les entrepreneurs congolais que nous vous souhaitons une bonne année 2016 ! Ensemble nous sommes plus puissants que chacun de son côté, voilà le mot de notre media Wazatech tout au long de cette nouvelle année.

 

 

Christian Kas

Spécialiste de la réussite et du bien-être.